Histoires Gays

Nous écrivons pour vous des histoires gays, mais vous pouvez aussi écrire vous-même.Nous serons donc heureux d'échanger des histoires gays, et même d'autres si vous le voulez... Installez-vous, vous êtes chez vous !
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion
Si vous désirez lire nos histoires, inscrivez-vous donc, et vous pourrez le faire avec plaisir, car là, vous ne voyez qu'une partie du forum, ouverte à tous. Pour nous lire vraiment, il faut être MEMBRE... Gaikoala, et son équipe.

Partagez | 
 

 Luc, notre découverte 10

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
colaps
membre émérite
membre émérite


Masculin Cancer Singe
Messages : 109
Date de naissance : 10/07/1956
Date d'inscription : 17/11/2008
Age : 61
Localisation : belgique

MessageSujet: Luc, notre découverte 10   Mar 25 Oct - 13:03

Avec peine, nous sommes arrivés à l' appartement de Pascal.
Ils me mirent dans un divan du salon car je ne tenais plus sur mes jambes, eux par contre, se mirent à la table et buvèrent encore tout en discutant.
J' arrivais à peine à comprendre ce qu' ils se disaient et malgré que j' étais dans le brouillard, j' ais pu m' apercevoir qu' ils s' échangeaient des gestes très sensuels.
Après un certains temps, sans se préoccuper de moi, je les virent partir vers la chambre et je m' endormis.
Des gémissements me tirèrent de mon sommeil.
Où étais-je? Là, je devais d' abord rassembler mes esprits avant de comprendre dans quelle situation je me trouvais.
C' était bien la voix de mon frère que j' entendais.
Maintenant, je distinguais: - Oh oui, encore, vas-y à fond ou bien :- Je t' aimes .
Là, mon sang n' a fait qu' un tour et je n' ais jamais été aussi vite pour me lever ! haha.
Sans faire de bruit, je m' approchas doucement de la porte et là, j' aperçus mon frère sur son ventre et Pascal contre ses fesses faisant des va-et-vient.
En réalité, je ne connaissais pas cette pose sauf en photo et j' en étais intrigué.
A un point, que ma queue commencait à gonfler dans mon slip et elle réclamait que l' on s' occupe d' elle.
Je commencais donc à me caresser doucement, une de mes mains effleurait le tissus tendu de mon jean's et insistait notamment sur la bosse tandis que l' autre, s' occupait de mon cou et passait ses doigts dans mes cheveux.
J' ais du faire du bruit car Pascal s' apercut de ma présence et me lança:
- Hé, petit voyeur viens nous rejoindre au lieu de rester là !
Je ne me fis pas prier mais ne sachant pas vraiment comment faire, c' est encore habillé que je m' approcha d' eux et j' entrepris timidement de les caresser.
Phil tourna sa tête vers moi et me dit:
- Tu vas pas rester là habillé, mets-toi à ton aise !
Déjà que Pascal m' avait ouvert ma braguette afin de caresser la bosse de mon slip, je n' attendais qu' une invitation pour passer à la vitesse supérieure !
Ma queue se dressat bien fière d' être à l' air libre et je laissa Pascal s' en occuper, que c' était bon !
Pour moi, c ' était mon premier trio et j ' étais admiratif de voir nos échanges.
Sûremment à cause de la "lambic", même que j' étais super-excité, la jouissance n' arrivait pas et je décida alors de me faire sucer par mon frère.
Il était toujours sur son ventre, tourna sa tête afin que sa bouche acceuille ma queue.
Jusque là, je ne m' étais pas aperçus que la queue de Pascal était à l' intérieur de Phil !
J' étais très intrigué et un peu dégouté de ce qu' il faisait à un point que je lui demandas des explications car en fait, je trouvais ça sale.
Il me rassurat très vite en me disant qu' ils étaient propres et amants mais que si c' était avec quelqu' un qui ne connaissait pas qu' il se protégerait .
- Ah bon, très étonné, comment ferais-tu ?
- Ben, en mettant une capote !
- Ah, c' est quoi ça ?
- Quoi, ton frère t' as pas expliqué ! En fait c' est comme un bonnet en caoutchouc que tu mets sur ta queue raide et de cette façon, tu ne risques rien .
- Ah ok, j' essayerai de m' en souvenirs mais où trouves tu cela ?
- En pharmacie mais cela s' appelle des préservatifs !
Pendant ce temps, mon frère n' avait pas perdu son temps car je commencais à sentir les effets de son traitement.
C' était vraiment un chef pour me sucer car ses coup de langues se propageaient de la tête aux pieds comme si je recevais une décharge électrique !
Et dans ce cas là, je savais bien que je n' allais plus tarder à jouir et je pris sa tête à deux mains pour enfoncer ma queue au plus loin .
Ma queue grossisait encore et je sentais déjà ma sève monter mais Phil s ' arrêta plusieures fois pour faire durer le plaisir.
Mais ne pouvant pas me retenir indéfiniment, c' est dans un râle bruyant que je déchargeas tout mon jus au fond de sa gorge et il prit un bonheur certain à tout avaler, il s' en régalait même !
Entre-temps, Pascal n' avait pas encore jouit et je me mis en dessous de Phil pour le sucer tout en ayant une superbe vue.
Mes yeux étaient fixés sur la jolie queue de Pascal qui entrait et qui sortait, elle était très large !
Phil devait être aux anges à en croire ses gémissements !
D' après moi, je pense que pour eux, c' est aussi leur premier trio mais que cela fait bien longtemps qu 'ils se rencontrent.
Les premiers signes de jouissance de Phil s' annoncaient lorsque je recevais des gouttes du jus de Pascal sur mon visage !
Je ne savais plus où donner de la tête !
Mais la situation était comique car c' est Phil qui bougeait dans tous les sens, il maitrisait le rytme que ce soit devant ou derrière.
Il voulait arriver à ce que Pascal jouisse en même temps que lui .
Dès que j' ais senti les premiers jets au fond de ma gorge, j' ais fermé au maximun ma bouche autour de sa queue afin de ne rien perdre de son jus .
Le rythme s ' accélérait et je sentais des salves puissantes taper contre mes amygdales en même temps que mon visage était innondé du jus de Pascal car entre-temps se dernier s' était retiré et Phil expulsait son jus !
Nous avions bien jouis tous les trois mais Pascal regardat l' heure et nous dit:
- Les amis, faut se dépêcher car mes vieux vont rappliquer mais dès que la voie est libre, on remet ça ?
- Ok, sans problèmes et en plus c' était super mais nous devrions faire d' autres positions ! haha.
Sur le chemin du retour, Phil s' aperçut queje tirais un peu la tête.
- Et alors, qu' as-tu ? ça ne t' as pas plu ?
- Si,si mais à la maison faudrait que l' on discute un peu car mes idées sont pas très claires là !
- Ok, bon quelle heure est-il?
Il regarda sa montre et me dit:
- Ca te dis un "quick" ?
- Oh oui, je crêve la dalle après ce que nous avons vécu mais c' est toi qui paye !
- Ok et à la maison, nous discuterons au calme .
là, c'était vraiment un chouet'moment et nous avons apprécié notre repas après tant d' exercice .


Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin
avatar

Masculin Balance Dragon
Messages : 1416
Date de naissance : 10/10/1952
Date d'inscription : 11/11/2008
Age : 65
Localisation : Bruxelles - Belgique

MessageSujet: Re: Luc, notre découverte 10   Mar 25 Oct - 16:43

Mmmmh, super moment en effet... mais de lecture, pour nous !

On aurait bien accompagnés les garçons, à la fois chez Pascal et au "Quick" (sorte de "MacDonald" belge), car cela promet encore bien des surprises si j'en crois mon petit... doigt !

J'espère que tu ne nous feras plus attendre aussi longtemps la suite, Colaps ?
Ce serait dommage, car nous adorons ton histoire !

A bientôt donc j'espère,
Alexandre

_______________________________________________________

Amitiés de Gaykoala ou Alexandre


Revenir en haut Aller en bas
http://gaykoala.skyrock.com/profil/
 
Luc, notre découverte 10
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Notre découverte : Couscous aux merguez
» Le Président d'Honneur de notre forum
» OGM, du port de Sète à notre assiette
» Dernière découverte dans le grand sud - Nouvelle Calédonie 2010
» 1790 - Cimetière St-Roch, Cimetière Protestants, Ossements Notre-Dame ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Histoires Gays :: Page de Colaps :: "Mes débuts"-
Sauter vers: