Histoires Gays

Nous écrivons pour vous des histoires gays, mais vous pouvez aussi écrire vous-même.Nous serons donc heureux d'échanger des histoires gays, et même d'autres si vous le voulez... Installez-vous, vous êtes chez vous !
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion
Si vous désirez lire nos histoires, inscrivez-vous donc, et vous pourrez le faire avec plaisir, car là, vous ne voyez qu'une partie du forum, ouverte à tous. Pour nous lire vraiment, il faut être MEMBRE... Gaikoala, et son équipe.

Partagez | 
 

 L’amour instantané

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
nicowaterloo
membre émérite
membre émérite
avatar

Masculin Balance Chèvre
Messages : 93
Date de naissance : 13/10/1955
Date d'inscription : 19/11/2008
Age : 61
Localisation : Londres et Belgique Lasne Antibes

MessageSujet: L’amour instantané   Mer 17 Oct - 17:52

Moi et l’amour instantané
Le principal souci quand on est timide et moins jeune, c'est d'aborder les gens, de faire le premier pas. Quand il s'agit de le faire en public, on n'est plus dans le challenge mais dans l'incapacité totale de mouvement, seuls les yeux partent en panique se réfugier où ils peuvent dans le peu d'espace qu'ils ont, les mains tremblent, c'est le corps transformé en Titanic dans sa dernière heure. Voilà comment, chez moi, cela se passe actuellement, mais c'est pas grave.

Pourtant, les rencontres arrivent, en permanence — à distance le temps d'un regard. C'est le concept de passion fulgurante ou l'amour instantané. Dans le métro, dans la rue, au feu rouge ; elle s'exprime une seconde pendant laquelle tout se fige, les passants n'existent plus, la vie est suspendue, le chasseur reste immobile. Mille histoires défilent, J’ai  vécu quarante ans d'aventures incroyables. Cette seconde-là où plus rien n'existe, je l'aime, je l'adore, elle me tue car je suis bien incapable de la transformer en réalité ; c'est la tragédie de l'instant, ma délicieuse frustration où le désir n'arrive pas à sauter le mur de l’age — un arrière-goût d'enfer.

J'en ai aimé des hommes  comme ça, souvent, et j'ai tout autant souffert quand ils ont disparu dans les couloirs du métro. C'est pourtant pas faute d'avoir essayé de crier à l'aide quand nos regards se sont croisés — rien à faire, mes pieds ont continué leur chemin comme si de rien n'était et personne n'est venu m'aborder. Il y aurait bien une solution, ce serait de tenter une approche, un truc, même un geste débile comme un sourire ; mais impossible. Ce sont deux mondes séparés, avec la frustration en pont de singe infranchissable.
Étant dans l'incapacité de surmonter cette anxiété sociale, j'ai préféré transformer ma peine en plaisir. Je me balade dans la ville, j'avance, je tombe amoureux tous les 100 mètres, c'est très plaisant même si ça ne dure que le temps d'un coup de vent. Des petites explosions cérébrales, on se croise, on s'aime (même si c'est à sens unique), on se sépare, on a vécu l'instant d'un regard et ça fait comme des petites bulles qui pétillent dans ma tête, une coupe de champagne pour la route.

Bien sûr, si le miracle se produisait, si par hasard (ou malheur) un homme venait à s'approcher, je serais bien embêté. Avoir tant vécu l'espace d'un instant signifierait déjà beaucoup, alors que faire ? Foncer ou fuir ? Ça pourrait chambouler mon concept d'amour instantané et par principe ce serait triste, ou pourrait aussi tendre la main vers l'autre et se mettre en danger.

Le choix est compliqué, se satisfaire de sa condition minable ou tenter le changement quitte à être déçu ? Pas facile de trancher dans l'inconnu et c'est là tout le drame des » garçons sensibles », avancer avec la passion en bandoulière tout en traînant son boulet.

Nico


Dernière édition par nicowaterloo le Mer 16 Juil - 19:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L’amour instantané   Sam 20 Oct - 3:03

Salut

C’est agréable de lire tes réflexions Nico. Tu exprimes bien ton état d’âme. La perception de nous-mêmes change avec le temps et modifie notre façon d’agir. Déjà que la timidité, les conventions sociales, les expériences négatives limitent notre liberté d’action, l’âge ne fait qu’ajouter un autre obstacle à la réalisation de nos désirs. Devant les barrières qui se multiplient, on est paralysé, emmuré avec nos souvenirs remplis de visages d’inconnus, des passants, certains si beaux qu’ils ont imprégné notre mémoire à jamais..


Par chance on peut rêver, posséder qui on veut et tomber en amour instantané avec n’importe qui sans demander la permission. C’est une façon d’extraire un plaisir temporaire d’un bonheur qui nous échappe. Mais à la fin les rêves restent des rêves et on ne se sent pas tellement mieux.



.
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin
avatar

Masculin Balance Dragon
Messages : 1415
Date de naissance : 10/10/1952
Date d'inscription : 11/11/2008
Age : 64
Localisation : Bruxelles - Belgique

MessageSujet: Re: L’amour instantané   Ven 23 Nov - 19:24

Aah, que c'est beau ce que tu écris là, Nico, et je vois que Microbius est d'accord : tous ces petits bonheurs passagers, ces "instantanés d'amour", chacun peut se les offrir, en effet, même sans la permission de l'être aimé !

Ca m'arrive de plus en plus souvent ces petits bonheurs-là... L'âge chez moi aussi sans doute ? On revient à une timidité d'adolescent, puis peut-être d'enfant, qui sait ?

Le métro, un bus, un joggeur qui passe sont autant de petites amours instantanées, et merci à toi Nico, de nous le faire remarquer : je croyais que j'étais le seul qui vivait cela, mais je constate, au contraire, que nous sommes trois déjà !

Amitiés d'Alexandre

_______________________________________________________

Amitiés de Gaykoala ou Alexandre


Revenir en haut Aller en bas
http://gaykoala.skyrock.com/profil/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L’amour instantané   

Revenir en haut Aller en bas
 
L’amour instantané
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Je passe de l'amour total à l'agacement complet !
» Roch Voisine - sauf si l'amour s'évapore
» parfait amour et perfect haze
» bebe d amour
» les poignées d'amour...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Histoires Gays :: Histoires de Nico-
Sauter vers: