Histoires Gays

Nous écrivons pour vous des histoires gays, mais vous pouvez aussi écrire vous-même.Nous serons donc heureux d'échanger des histoires gays, et même d'autres si vous le voulez... Installez-vous, vous êtes chez vous !
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion
Si vous désirez lire nos histoires, inscrivez-vous donc, et vous pourrez le faire avec plaisir, car là, vous ne voyez qu'une partie du forum, ouverte à tous. Pour nous lire vraiment, il faut être MEMBRE... Gaikoala, et son équipe.

Partagez | 
 

 Voyage Namibie 04 2014 6

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
nicowaterloo
membre émérite
membre émérite
avatar

Masculin Balance Chèvre
Messages : 93
Date de naissance : 13/10/1955
Date d'inscription : 19/11/2008
Age : 61
Localisation : Londres et Belgique Lasne Antibes

MessageSujet: Voyage Namibie 04 2014 6   Mer 11 Juin - 13:40

Voilà au petit matin et après une nuit bien commencé, j’ai été dévoré a nouveau par un bataillon de moustique, et cela malgré les bon soins de mon petit acajou. J’en ai marre des moustiques, des douches microscopiques et de la mal bouffe. Je décide de changer de route et de rejoindre pas trop loin un Lodge tenus par des sud-africain qui organisent des safaris pour leurs clients. Grande discussion avec mes allemands qui pour probablement des raisons de budgets ne sont pas trop d’accord, mais je ne leurs laissent pas le choix, et leurs propose de camper à côté du Lodge, tout en les invitants à prendre un repas offert par moi. Comme la saison touristique n’a pas encore commencé. J’appelle leurs bureaux à Pretoria pour organiser 1 ou 2 jours dans leurs camp. Vivement un bon lit et une douche. Bref après multiples palabres et confirmation de ma Visa, j’ai enfin un OK. Nous partons vers le campement que nous devrions atteindre vers 15h.

Superbe campement avec petite case en torchis et grande salle de resto. Accueil par le directeur du campement, un sud-africain de couleur, look sympa et bien foutu. (tout pour me plaire). MAIS problèmes. Il ne veut pas que nos boys habitent aussi les cases, que les allemand (blanc) campent près du Lodge, mais bien que les Boys dorment sur le parking, dans les jeeps, avec les autres chauffeurs noir. J’insiste avec véhémence et rappelle Pretoria pour enfin convaincre notre Dirlo d’accepter mais rien n’y fait. Pas de « Black », parmi les touristes et sur leur site réservé. Je râle et fulmine, montre mon mauvais caractère et engueule vertement le Dirlo, ses acolytes de raciste. Les touristes présent sont pour le moins estomaquer de voir un Blanc faire autant de bruit, de colère, le Dirlo ne sait plus vraiment comment concilier ses préjuger et le respect qu’il a encore vis-à-vis du Blanc. Bref après une sacrée colère et quelques billets $, nous parvenons à un accord. Les boys dormiront dans les jeeps, pourront employer les douches pour personnelles, venir arranger nos cases et nous rejoindre pour le repas. Notre table est mise à l’écart. Sommes les pestiférer du Lodge. Bref quand même une victoire sur le racisme entre « Black ».

Comme toujours, mon Dja, qui durant ma colère était devenu plus blanc que blanc, retrouve son sourire, sa couleur acajou et une certaine suffisance devant le personnel du Lodge, Il transporte mes affaires dans ma case tout en se faisant bien remarquer par les indigènes du Lodge. Vraiment j’ai aujourd’hui un «Butler» prétentieux et certainement plus raciste encore. J’adore de voir la fierté de Dja. Mais attention demain « back to the basic » la chute sera plus dure, quand je quitterai Windhoek. J’en profite pour discuter avec certains touristes présent et plus spécialement avec des australiens de Perth. Ils sont déjà tous au courant de mes esclandres et certains sont curieux de savoir les raisons, j’explique ma version, et ils approuvent, pour le moins devant moi. Je ne me fais pas trop d’illusion quand même. Mon couple d’allemand fait plutôt tâche parmi tous les couples de touriste hétéro, mais ok moi cela semble ok, je reçois des invitations pour un thé ou drink après le dîner. On verra, car je vais prendre une vraie douche et mon petit acajou, toujours en bon « Butler », non seulement organise mes vêtements mais doit aussi me frotter le dos.

Dîner dans 1 heure, j’ai le temps de prendre ma douche avec l’aide de Dja, fermons la porte de ma case et "ACTION".
La douche est un petit carré en toile attenant à la case avec comme toit une citerne de 20 ltr, d’eau chauffée par le soleil. Donc pas royale comme volume d’eau, mais ok. Vite bas short et T-shirt et nous voilà nu entre les toiles, une petite douche afin de mouiller et grand savonnages de nos deux corps. J’aime la douceur de la peau de Dja, le coté imberbe, il a un superbe fessier cabré et tellement musclé, des couilles petite et bien sombre, un pénis long, long et bien droit avec un gland tout rose , Je n’arrête pas de caresser ses fesses des 2 mains tout en bandant comme un fauve. Dja en profite pour me prendre les couilles et il explore ma rondelle de l’index. Je n’en peux plus et devinant ce qu’il voudrait," dominer un blanc", je me prête au jeu et me retourne. Il s’agenouille et me bouffe le cul avec avidité. Après un moment il me force à me courber, devinant son intention, j’accepte avec enthousiasme, brutalement il me défonce l’anus, tel une bête fauve, le voilà au plus profond de moi, heureusement que j’ai de l’expérience car il y va à fond et comme il a une queue pas extrêmement large mais bien longue, je souffre les premiers instants, très vite le pompage sauvage et brutale fini par m’exciter. Je ne peux me retourner, mais sous les va et viens de Dja, j’éprouve un plaisir intense. « Attend mon gars ton tour arrivera plus vite que tu ne crois » Voilà qu’il ne se met à rugir, de quoi faire venir les gardiens du Lodge , croyant qu’un animal sauvage a pénétré le domaine. Je bloque les mouvements de mon acajou et lui fait signe de faire silence . Vite nous nous rinçons et rentrons dans la case pour reprendre de façon plus intime les débats.

Mais cette fois c’est moi qui suis à la commande. Je me penche en avant sur le lit de camps et invite Dja à reprendre son va et viens en moi. Bien vite nous sommes à nouveau réunis dans le plaisir des plus profonds. Après un certain temps de pompage, qui sous cette chaleur m’épuise, je ne veux pas qu’il termine trop vite. Vite retour sous la douche avec Dja pour un petit rinçage. Retour dans la case, bandant avec force je l’agenouille devant moi. Dja me bouffe la queue malgré le diamètre, mais effectivement, le bougre sait comment faire pour donner un maximum de sensations avec la langue. Après quelques moments je le relève et le retourne vivement. Il a bien compris que cette fois il devra m’accueillir comme moi j’ai dû. Il se courbe profondément et avec sa main gauche me prends le pénis pour d’abord caresser sa rondelle, puis le présente à l’entrée. Brutalement je m’enfonce en lui, Il laisse échapper un cri de douleurs, vite remplacé par un grognement de plaisir. Je le défonce d’abord lentement puis de plus en plus vite pour finalement après que quelques minutes me retirer vivement et exploser sur ses fesses. Voir du foutre blanc sur des fesses acajou m’excite au plus haut point. A peine retirer, voilà que mon Boy, brutalement me retourne et me pénètre sans ménagement aucun. J’ai deviné, il veut sa vengeance et effectivement avec toute la bestialité possible, il me lime, me défonce, me déchire le cul. Je subis cette rage et domination du Black sur le Blanc, mais très vite y retrouve un certain plaisir. Je n’ai jamais été pris de façon si bestiale, et voilà que je rebande des plus fort. Voilà 2 bêtes coulantes au fond de la savane sauvage. Mémorable partie de sexes animal entre humain. Pas bien longtemps pour que nous jouissions quasi ensemble. Heureusement qu’il se retirer à temps et nous mélangeons nos foutres sur le tapis fauve de la case.
Mort, crevé vite une dernière petite douche et repos en attendant le diner. Après Dja pourra retourner dormir dans la Jeep. J’espère qu’il ne racontera pas nos exploits à Knap.
Demain matin à 5 h, départ vers la tribu Hamakuer.
A suivre


Dernière édition par nicowaterloo le Jeu 15 Oct - 14:11, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin
avatar

Masculin Balance Dragon
Messages : 1415
Date de naissance : 10/10/1952
Date d'inscription : 11/11/2008
Age : 64
Localisation : Bruxelles - Belgique

MessageSujet: Re: Voyage Namibie 04 2014 6   Sam 28 Juin - 13:02

Mon Dieu, que tout cela a du être bon !
On imaginerait pas un tel racisme, comme tu le décris ici, entre "blacks"...
On en apprend des choses dans ton histoire, lol.

Merci Nico... et vivement la suite !

_______________________________________________________

Amitiés de Gaykoala ou Alexandre


Revenir en haut Aller en bas
http://gaykoala.skyrock.com/profil/
 
Voyage Namibie 04 2014 6
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Recit de voyage : 1 an en camping car autour de l'australie
» Petit voyage en ........ 1970
» huiles essentielles et repulsif anti moustique ... voyage
» retour du Sénégal...voyage initiatique
» Jeux Equestres Mondiaux 2014

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Histoires Gays :: Récits-
Sauter vers: