Histoires Gays

Nous écrivons pour vous des histoires gays, mais vous pouvez aussi écrire vous-même.Nous serons donc heureux d'échanger des histoires gays, et même d'autres si vous le voulez... Installez-vous, vous êtes chez vous !
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion
Si vous désirez lire nos histoires, inscrivez-vous donc, et vous pourrez le faire avec plaisir, car là, vous ne voyez qu'une partie du forum, ouverte à tous. Pour nous lire vraiment, il faut être MEMBRE... Gaikoala, et son équipe.

Partagez | 
 

 Les amours d'Alexis 31

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Masculin Balance Dragon
Messages : 1416
Date de naissance : 10/10/1952
Date d'inscription : 11/11/2008
Age : 65
Localisation : Bruxelles - Belgique

MessageSujet: Les amours d'Alexis 31   Dim 8 Fév - 0:32


Dans mes fantasmes, je n'avais jamais imaginé un cocktail comme celui auquel je partticipe maintenant ni, à plus forte raison, de me trouver entièrement nu en compagine de personnes en tenues de soirée.
Déja exhibé par Pierre dans la salle de présentation des deux nouuveaux membres de la C.I.A. que nous sommes, je n'éprouve curieusement aucune gêne et suis flatté de recevoir des compliments sur ma beauté, de sentir des mains caliner ma croupe ou mon torse, des doigts passer sur mon gland... avant que le curieux ne les porte à sa bouche et, au goût de ma mouille, murmure un "délicieux, vraiment très délicieux".

Mon plaisir est accru par le fait que mon bo-quadra est aux anges, recevant les félicitations de ceux qui le disent chanceux d'avoir un aussi bel ami.
Mais lui aussi, n'est pas à l'abri des convoitises et des paumes masculines, ou féminines, se glissent sous sa veste pour palper ses belles fesses et sa bosse bien proéminnente.

Tous les hommes (11) sont distingués, avec parfois des crinières blanches ou poivre et sel du meilleur effet.
Aucun n'est obèse ou laid, même ceux qui ont la soixantaine.
Manifestement, à 20 ans, je suis le benjamin, les deux plus jeunes parmi les convives ayant entre 30 et 35 ans.
Quant aux femmes, elle sont racées et bien proportionnées, arborant leurs robes noires de soirée avec aisance et élégance.
Parmi elles, deux "blanches" dont l'une est assez plantureuse sans être grosse, une "noire" très élancée et sexy, une asiate menue aux doigts fins, les deux premières ayant la cinquantaine bien portée, les deux autres 40 et 30 ans environ.

Au bout d'un quart d'heure d'agapes, Pierre est appelé par le Grand-Maître et nous quitte .
Quelques instants plus tard, il revient avec pour seule parure son noeud papillon. M'enlaçant tendrement avec un sourire complice, il m'entraîne vers l'alcove devant laquelle des préservatifs sont disposés sur une petite table..
Il nous en met un en gliassant à mon oreille que nous devons "ouvrir le bal", en réalité le "ballet bleu et rose".
Me faisant coucher sur un divan au centre de la petite pièce, il s'agenouille sur mon côté, me caresse et m'embrasse sur tout le corps.
Naturellement, nous sommes rapidement rejoints.

Dans la demie-obscurité de la salle, je ne vois pas très bien ceux qui approchent de nous et commencent à nous lécher; nous "peloter", Pierre et moi.
Toutefois, je suis à peu près certain que le premier partenaire est la belle "noire" : passant ses longues jambes de chaque côte de mon visage, elle soulève ma tête pour offrir sa chatte aux poils crépus à ma gourmandise.
Sa mouille abondante est acre, elle sent fort, mais peu à peu je m'y habitue et la déguste.

Pendant que, sur le dos, je suis affairé à cette lape, je sens que Pierre est redressé et
porté ailleurs.
Une bouche experte remplace la sienne sur mon torse et mon ventre, une langue s'amuse à contourner ma hampe dressée dans le préservatif et lèche admirablement mes couilles.
Je ne sais si je suis alors sous l'emprise d'un homme ou d'une femme .... bien que je sente des mains s'emparer des miennes et les poser sur des seins généreux.
S'agit-il pour autant de la même personne que mon dégustateur? Je n'en sais rien et peu importe.

En revanche, c'est bien un homme qui soulève doucement mon bassin et caresse ma raie avec son sexe avant de me saillir lentement.
Du coup, je me mets à gémir contre celle que je crois être la négresse et qui maintenant se fait humidifier l"anus par ma salive

De tous côtés des râles fusent.
Les hommes sont nus avec leurs noeuds papillon, deux femmes ont leur robe noire ouverte sur le devant.
Dans la quasi-nuit du lieu, c'est la seule chose que je peux vraiment distinguer, la couleur de ces effets tranchant sur les peaux claiires ..... à l'exception de l'africaine dont je titille à nouveau le clitoris et qui crie en vidant les fruits de son orgasme dans ma bouche

Pierre, dont je reconnais la voix, crie lui aussi.
Sans doute se fait-il ramoner sans complaisance; mais, lorsque ses onomatopées sont assourdies, j'imagine, sans grand risque de me tromper, qu'il doit pomper un dard quelconque.

A en sentir différemment le jeu dans mon fion, je suis successivement sodomisé par plusieurs bites et, la chatte crépue s'étant soulagée dans ma gorge, ce sont maintenant des sexes d'hommes qui me sont dnnnés à lubrifier.
A un moment donné, j'en ai même deux qui essaient de s'enfouir entre mes lèvres.

L'orgie est totale, anonyme aussi, et j'ai du mal à contenir ma jouissance
Même si, à travers les préservatifs, je ressens moins les vidanges de ceux qui me baisent le cul et la bouche, j'éprouve un super-plaisir à sentir de beaux membres palpiter en moi.

Sans doute, tous les participants, ont ils répandu leur sève ... car la salle se vide peu à peu.
Un homme reste avec moi et me retourne sur le ventre.
Il écarte mes fesses à pleines mains et plonge son énorme pieu au fond de mes entrailles : c'est Pierre, reçu avec d'autant plus d'ivresse qu'il a enlevé sa protection . Il me défonce avec violence, me crie des "Pollux amour' auxquels je réponds par des "Castor chéri".
Me faisant pivoter sur le dos sans déculer, il a de merveilleux soubresauts au tréfonds de moi et inonde mon ventre tandis que je me répands sur mon torse et mon ventre ... qu'il s'empresse de lécher et nettoyer.

Quant nous sortons de l'alcove, les membres de la C.I.A. sont de nouvau habillés.
Il nous applaudissent et déclarent en choeur : "Vous êtes des nôtres"
Revenir en haut Aller en bas
http://gaykoala.skyrock.com/profil/
 
Les amours d'Alexis 31
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» René Alexis
» Dorothee et ses amours
» Alexis Tsipras promet de nouvelles réformes
» Alexis Loret [Serge]
» La Saison Des Amours

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Histoires Gays :: "Les AMOURS d'ALEXIS"-
Sauter vers: