Histoires Gays

Nous écrivons pour vous des histoires gays, mais vous pouvez aussi écrire vous-même.Nous serons donc heureux d'échanger des histoires gays, et même d'autres si vous le voulez... Installez-vous, vous êtes chez vous !
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion
Si vous désirez lire nos histoires, inscrivez-vous donc, et vous pourrez le faire avec plaisir, car là, vous ne voyez qu'une partie du forum, ouverte à tous. Pour nous lire vraiment, il faut être MEMBRE... Gaikoala, et son équipe.

Partagez | 
 

 L'homme sous le tilleul 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Masculin Balance Dragon
Messages : 1416
Date de naissance : 10/10/1952
Date d'inscription : 11/11/2008
Age : 65
Localisation : Bruxelles - Belgique

MessageSujet: L'homme sous le tilleul 3   Ven 13 Fév - 21:32

La chaleur et la passion de ce baiser resterait à jamais gravé dans ma mémoire, cette langue épaisse, gourmande puisait en moi tout le feu de mon désir, son étreinte était si forte que je ne pouvais plus bouger emprisonné par sa tendresse de ses bras.
Mais le désir de sentir sa peau contre la mienne était si intense que je fis glisser mes mains entre nos corps pour déboutonner sa chemise, un spasme de jouissance m’envahit lorsque sa chair chaude et poilue toucha la mienne.
Je fis glisser mes mains sous sa chemise pour serrer son corps contre le mien, pour mieux me délecter des rondeurs de cette chair qui se fondait en moi, laissant ma main descendre lentement sur son ventre, je vins caresser son sexe en érection, et lorsque je voulu ouvrir sa braguette, il posa sa main sur la mienne tout en quittant mes lèvres, « Ne sois pas pressé ! Le jeu des câlins est le moment le plus intense dans une relation, les caresses conduisent le corps vers une jouissance mentale ouvrant lentement la porte à la jouissance du sexe ».
Il restait maître du jeu car de sa bouche et de ses mains, il dominait mon corps demandeur de sa tendresse.
Il déboutonna mon short et tout en me caressant, il contourna ma taille et glissa ses mains contre mes fesses laissant ses pouces accrochés à mon short, qu’il faisait glisser vers le bas entraiment par ce geste mon slip.
Prenant appuis sur mes mains, je soulevai mon corps et de ses mains adroites, il fit tomber mes vêtements sur le sol, assis sur cette table je ne retrouvais nu comme un vers, il quitta mes lèvres et son regard pétillant de plaisir contemplait mon corps, « Que tu es beau mon pitchoun, je pourrai te couvrir de caresses des heures au long ».
J’étais troublé par ses mots, je pouvais lire dans le regard de cet homme, là en cet instant, l’intensité de son désir, il y avait bien plus qu’un jeu de sexe dans notre relation, mais je me méfiai de mon jugement car mon romantisme était ma faiblesse dans ce monde secret.
Je lui retirai sa chemise, déboucla sa ceinture et son pantalon tomba sur ses pieds puis lentement je fis descendre son slip, mais assis sur la table je ne pouvais lui retirer, alors Félicien enleva son slip.
Les yeux rivés sur son corps nu, j’étais hypnotisé par les rondeurs de ce corps, depuis toujours seuls les hommes ronds éveillaient en moi le désir.
Sa bedaine cachait en partie son sexe en érection, mais son gros gland rose et un morceau de sa verge m’invitaient à partager son jeu.
Ses mains caressaient mon corps, les faisant glisser de bas en haut, il frôlait mes tétons de ses paumes, mon corps vibrait de plaisir et mes rosettes devenaient dures comme de la pierre.
D’une pression douce sur mes épaules, il me coucha sur la table et ses lèvres embrassaient ma chair brûlante de passion, sa langue happait ce corps qui ne demandait qu’a être prit, elle descendait suavement vers mon nombril visitant cette cavité avant de reprendre sa route vers mes poils pubiens qu’il se mit à embrasser et de sa langue il fouillait ce poil, léchant cette terre de feu.
Je jouissais mentalement, mon corps couché sur cette table s’agitait tandis que ma bouche laissait s’échapper le souffle mon plaisir, quand il se mit à lécher ma verge tournoyant autour de mon gland et l’enfonçant lentement dans sa bouche, j’eu l’impression d’exploser et je ne pus retenir mes gémissements de jouissance par ses caresses.
Il suçait goulument ma verge comme une friandise, la laissant parfois quitter sa bouche, et sa langue descendait le long de mon pieu venant lécher mes couilles puis de nouveau il faisait le chemin en sens inverse revenant engloutir ma verge qui se délectait de cette bouche gourmande.
Mon corps transporté dans ce tourbillon de jouissance se cambrait au rythme de la sucions de cet homme, mon souffle devenait rapide, je baignai dans l’euphorie de cette relation, heureux de voir Félicien prendre son pied.
Impudiquement, tout en éjaculant, je ne pus étouffer les sons de ma voix s’harmonisant à la jouissance de ma verge déversant sa semence en lui.
Il continuait de ma sucer, tandis que ses mains caressaient mes fesses, puis il abandonna cette verge à laquelle, il avait tout prit dans ce jeu.
Il posa ses lèvres sur les miennes les unissant dans la fougue d’un baiser, tandis que ses mains caressaient mes hanches entraînent mon corps vers le bord de la table.
Revenir en haut Aller en bas
http://gaykoala.skyrock.com/profil/
 
L'homme sous le tilleul 3
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un homme vole 88 sous-vêtements à sa voisine
» La forêt tasmanienne, une forêt qui disparaît sous l'appétit de l'homme
» homme né sous x le 9/08/84 à Montreuil
» cacher les poches sous les yeux!!????
» Sous-marin DORIS disparu 8/5/1940

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Histoires Gays :: "Marcellin"-
Sauter vers: