Histoires Gays

Nous écrivons pour vous des histoires gays, mais vous pouvez aussi écrire vous-même.Nous serons donc heureux d'échanger des histoires gays, et même d'autres si vous le voulez... Installez-vous, vous êtes chez vous !
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion
Si vous désirez lire nos histoires, inscrivez-vous donc, et vous pourrez le faire avec plaisir, car là, vous ne voyez qu'une partie du forum, ouverte à tous. Pour nous lire vraiment, il faut être MEMBRE... Gaikoala, et son équipe.

Partagez | 
 

 Les étals d'un fantasme 8

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Masculin Balance Dragon
Messages : 1416
Date de naissance : 10/10/1952
Date d'inscription : 11/11/2008
Age : 65
Localisation : Bruxelles - Belgique

MessageSujet: Les étals d'un fantasme 8   Ven 13 Fév - 22:05

Jean se gavait du déferlement de ce nectar qui inondait sa bouche, quand cette bite de feu eut déversée en lui la totalité de sa jouissance, il la quitta et gravit à contre sens le corps de son amant le couvrant de baisers.

Tel un escargot, il laissait sur ce corps échaudé les traces du sperme tracer son parcourt.
Il n’avait plus qu’un désir, prendre possession de ce corps en le pénétrant, très habilement dans son ascension il changea de position et vint poser ses lèvres sur celles de Ben.
Il écrasait ses lèvres charnues sur cette bouche qui s’entrouvrait pour laisser sa langue taquiner celle de son complice s’imprégnant de la saveur de son propre sperme.

Leurs mains enchevêtrées, les bras en croix leur corps marquaient le tempo de la frénésie de ces corps accolés l’un à l’autre se déhanchant pour caresser leur chair où perlait la transpiration, averse de leur jouissance.
De temps en temps Jean s’écrasait contre le bas ventre de son amant provocant de ce mouvement l’affrontement de ces bites bandantes.

Ben écarta les cuisses et replia ses jambes, invitant de ces gestes son ami à l’investir son cul.
Malgré l’appréhension éprouvée face à cette large queue dure comme le roc qui allait le pénétrer, il ne pouvait résister à ce désir.
Quand Jean avec délicatesse introduisit son gland dans ce passage secret, le visage de ben grimaça ! « Je te fais mal ? »
- Non, c’est une appréhension à la vision de ta grosse bite, pourtant si tu savais comme j’ai envie de te sentir en moi.
- Je vais être très doux pour te prendre car pour moi tu n’ais que tendresse.
Et il se laissa couler lentement dans cette belle offrande freinant son ardeur par des mouvements de velours.

Ben subjugué de tant de tendresse découvrait toute la sensualité ravageuse de cette queue qui le bourrait avec passion.
Comme le balancier d’une pendule de mouvements oscillatoires, il investissait son amant du tic-tac de sa jouissance laissant ses couilles telles des contres poids buter le bas ventre de ben.
Nos deux complices laissaient cette pendule égrainer le temps de ce merveilleux bonheur.
Comme la vie est capricieuse, hier ils étaient deux inconnus et en cet instant ils étaient deux amants en harmonie dans l’acte d’amour la plus belle passion de l’homme.
Revenir en haut Aller en bas
http://gaykoala.skyrock.com/profil/
Admin
Admin
avatar

Masculin Balance Dragon
Messages : 1416
Date de naissance : 10/10/1952
Date d'inscription : 11/11/2008
Age : 65
Localisation : Bruxelles - Belgique

MessageSujet: Re: Les étals d'un fantasme 8   Ven 13 Fév - 22:05

Réponse
Conseiller Supprimer Message 2 sur 2 dans la discussion

De : gaikoala Envoyé : 21/03/2008 12:16
Quelle langue de poète tu as pour ciseler de tes mots la passion des corps, mon cher Kovik !

Gaikoala
Revenir en haut Aller en bas
http://gaykoala.skyrock.com/profil/
 
Les étals d'un fantasme 8
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» FANTASME DES ARABES !
» Normandie et fantasmes
» l'hystérie
» Les légumes biscornus font leur retour sur les étals
» Mon dernier fantasme...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Histoires Gays :: "Les étals d'un fantasme"-
Sauter vers: