Histoires Gays

Nous écrivons pour vous des histoires gays, mais vous pouvez aussi écrire vous-même.Nous serons donc heureux d'échanger des histoires gays, et même d'autres si vous le voulez... Installez-vous, vous êtes chez vous !
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion
Si vous désirez lire nos histoires, inscrivez-vous donc, et vous pourrez le faire avec plaisir, car là, vous ne voyez qu'une partie du forum, ouverte à tous. Pour nous lire vraiment, il faut être MEMBRE... Gaikoala, et son équipe.

Partagez | 
 

 L'Héritage de pierres et d'amour 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Masculin Balance Dragon
Messages : 1415
Date de naissance : 10/10/1952
Date d'inscription : 11/11/2008
Age : 64
Localisation : Bruxelles - Belgique

MessageSujet: L'Héritage de pierres et d'amour 2   Ven 13 Fév - 22:46

Après trois heures de route sous le soleil, il arrivait au péage d’Avignon, quittant celui-ci, il longeait par la voie rapide la zone commerciale hors ville, pour venir poursuivre sa route le long du Rhône par le boulevard Charles De Gaule.
A un moment, le boulevard se bordait de vastes zones de stationnement et sur sa gauche apparaissait le mur d’enceinte du château des Papes sur sa droite le Rhône miroitait sous le soleil et deux, trois bateaux faisant des promenades de plaisances sur le fleuve y étaient amarrés.
Il décida de s’arrêter sur un des parkings avoisinant et d’aller vers la vieille ville à pied, il était onze heures quart et son rendez-vous était à quinze heures, tranquillement il chercherait la rue de l’étude Notariale,
Déambulant dans les rues de ce haut lieu historique, tout en cherchant l’étude, il marchait dans la foule, où ce côtoyait les gens du pays vivant leur quotidien et les touristes en tenue estival, l’appareil photo en bandoulière, s’arrêtant de si de là pour regarder la vitre d’un antiquaire, une galerie de peinture, celle d’un santonnier.

Martin avait toujours été attiré par les arts sans le refus de son père adolescent, il se serait orienté vers une carrière artistique, il avait un don pour le dessin et la décoration, mais son père avait fait un autre choix pour ses études.
Il était presque seize heures dix quand il sortit de l’étude de Maître Forget, Martin était encore sous le choc, de cette lecture testamentaire ! Il ne pouvait en croire ses yeux et ses oreilles ! Le cousin Roger avait fait de lui son seul héritier, lui léguant une maison à Faucon ainsi qu’une coquète somme de dix milles euros.
Il en était tout chamboulé, ce cousin qu’il n’avait plus revu depuis plus de cinquante ans lui faisait le plus beau des cadeaux, une maison en Provence, que le Roger soit béni, grâce à lui son rêve devenait réalité.
Sans plus attendre la clé en main, il se dirigea vers le parking pour reprendre sa voiture n’ayant plus qu’une idée en tête, allé voir cette maison… ça maison Provençale.
Quittant Avignon, il remontait vers Vaison la Romaine, traversant la ville direction Puyméras par la nationale pour finalement atteindre le petit village de Faucon. Le soleil dans un ciel d’un bleu si pur, inondait la belle du Midi.
Martin avait toujours été émerveillé par la beauté de la Provence dont il se sentait si proche, avec un plaisir sensuel, il découvrait ce petit village perché sur une colline se dressant fièrement dans cet écrin de roches et de verdure, il n’avait jamais séjourné dans le Vaucluse, depuis des années il passait avec son épouse leurs vacances dans le Var.
Sur la petite place du village, il stationna va voiture pour aller s’informer de la rue où se trouvait la maison du cousin, cette placette était à elle seul une carte postal du pays, telles des figurines dans un décor de santons il ne manquait rien, au centre la fontaine, une petite chapelle, la mairie et un restaurant ‘’ le laurier’’, la grande terrasse était un bâtiment qui avait du être restauré ce lieu le charmait, il poussa la porte du restaurant, et dés son entrée un homme d’une trentaine d’années en tenue de chef coq vint vers lui.
- Bonjour Monsieur, le restaurant n’ouvre qu’à dix-neuf heures.
- Bonjour Monsieur, vous pouvez peut-être me renseigner, Je dois me rendre chemin des roches chez Roger Dessart.
- Ah ! Le pauvre Roger, il nous a quittés bien vite, vous êtes un parent ?
- Oui, je suis son cousin.
- C’n’est pas bien difficile pour vous y rendre, vous montez vers l’église, vous suivez les vignes et au bout de quatre cents mètres il y a un muret de pierres sur votre droite vous prenez directement le chemin juste à côté, et là vous ne sauriez pas vous tromper, il y a la ferme de Rémy et la maison de votre cousin.
- Je vous remercie pour votre gentillesse, au revoir Monsieur.
L’homme lui tendit la main avec un large sourire et il quitta le restaurant, après avoir passé devant l’église le chemin se perdait dans les vignes ça et là parfois dans cette océan de verdures se dessinait une maison où un domaine.

Comme lui avait dit le restaurateur après un long muret de pierres sèches sur sa droite un chemin de terre et de cailloux bordé d’oliviers d’un côté et de l’autre de cerisiers descendait lentement vers deux bâtisses cachées en parties par des tilleuls centenaires.
Les deux maisons étaient séparées par un massif de lauriers roses, la plus petite aux volets clos devait être celle du cousin Roger.
Revenir en haut Aller en bas
http://gaykoala.skyrock.com/profil/
 
L'Héritage de pierres et d'amour 2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'Amour en héritage
» Des pierres pour trouver l'amour, est-ce si efficace ?
» pierre pour trouver l'amour
» quel pierre pour l amour? merci de vos responses
» quelle pierre pour favoriser l'amour?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Histoires Gays :: "L'héritage de pierres et d'amour"-
Sauter vers: