Histoires Gays

Nous écrivons pour vous des histoires gays, mais vous pouvez aussi écrire vous-même.Nous serons donc heureux d'échanger des histoires gays, et même d'autres si vous le voulez... Installez-vous, vous êtes chez vous !
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion
Si vous désirez lire nos histoires, inscrivez-vous donc, et vous pourrez le faire avec plaisir, car là, vous ne voyez qu'une partie du forum, ouverte à tous. Pour nous lire vraiment, il faut être MEMBRE... Gaikoala, et son équipe.

Partagez | 
 

 L'Héritage de pierres et d'amour 13

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Masculin Balance Dragon
Messages : 1416
Date de naissance : 10/10/1952
Date d'inscription : 11/11/2008
Age : 65
Localisation : Bruxelles - Belgique

MessageSujet: L'Héritage de pierres et d'amour 13   Ven 13 Fév - 23:06

Juste du café pour moi car je dois saluer Polo avant son retour vers Lyon. N’oublies pas que nous allons à Avignon cette après-midi chercher ton divan.
Martin lui rétorqua, « Notre divan ».
Quand Olivier fit son apparition dans le living en tenue d’Adam, Martin le contemplait fasciné par ce corps qui semblait sortir tout droit d’une peinture de la Chapelle Sixtine où Michel Ange avait immortalisé dans la nudité, les rondeurs des hommes corpulents, « Comme tu es beau mon ange »
Dans une autosatisfaction amusé, il prenait des poses comme un culturiste tentant de mettre son corps en valeur, tant pour le rire que pour la frime, cela eu pour effet de les faire rires tout deux.
Pendant qu’ils déjeunaient tout en planifiant cette après-midi à Avignon, ils ne cessaient de se papouiller avec des regards de braise.
- Tu vois Olivier ! Plus les jours passent et plus, je me sens enchaîné à toi par mon amour.
- Moi aussi, je suis tout retourné par toi, je voudrai faire avec toi, un long…long chemin.
- Tu crois que ton père sait pour nous ?
- Je pense qu’il se doute qu’il se passe quelque chose entre nous, il sait que je suis gay. Au début il a eut de la peine car il croyait que je lui ferai les petits enfants. Mais j’ai le meilleur des pères et maintenant avec toi, j’ai aussi un merveilleux amant. Je t’aime Martin au-delà de nos jeux de sexe.
Le GSM d’Olivier sonna, il alla le chercher dans la poche de son pantalon posé sur le divan.
- Allons !
- Olive c’est Polo, tu as passé la nuit avec lui ?
- Oui ! Une superbe nuit mon chou… où es- tu ?
- Je rentre à Lyon, Marc vient de me téléphoner pour me dire qu’il regrettait et qu’il aimerait que l’on reprenne notre vie commune.
- C’est génial mon chou, je suis content pour toi, n’oublies pas de me donner de tes nouvelle et un jour passe avec lui à la maison.
- Ciao Olive, je t’embrasse et dis au revoir de ma part à Martin.
Olivier avec son visage angélique regardait Martin, « Voilà ! Tu ne vas plus voir Polo pendant un bon bout de temps, il vient de se remettre avec son ami Marc.
- Je crois que l’on s’est mal compris ! Ton ami ne me gêne pas, mais avoues qu’il était venu avec l’intention de se consoler dans tes bras. Maintenant que les choses sont claires entre nous, je ne serai plus jaloux de lui.
- Ho Pitchoun ! Je suis là et je n’ai nullement envie d’être dans d’autres bras que les tiens. Et l’enserrant de ses bras, il l’embrassa.
Dans l’après-midi, ils descendirent à Avignon comme prévu, Olivier avait prit le vieux fourgon Citroën : « Il n’est plus tout jeune ce fourgon, mais cela t’évitera de payer le transport pour la livraison de ton divan. Et l’on pourrait même s’arrêter sur le chemin du retour pour tester son confort ».
Il se mit à rire tout en posant sa main sur la jambe de Martin qu’il fini par ploter.
- Gardes tes mains sur le volant ! Si non …c’est un lit à l’hosto que nous allons tester.
- Là mon ami ! Tu as tors de douter de mes qualités de conducteur, je suis capable de te la sortir du froc tout en conduisant à une main.
- Ah oui !
Sans dire mot, Martin colla sa main sur le service trois pièces d’Olivier, faisant descendre avec dextérité la tirette de la braguette pour venir caresser son sexe : « C’est ça que tu souhaitais me faire ? Tu voulais tripoter la bite ?»
- Putain ! Martin, tu me donne la trique à parler ainsi et à me caresser pendant que je conduis, personne ne m’a jamais fait ça.
- C’est vrai mon cœur! Je constate que ton outil semble bien à l’étroit sous ton boxer, je vais le délivrer mon ange.
Il déboucla la ceinture, détacha le bouton du jeans, et sa main alla cueillir sous l’étoffe cette queue en érection.
Une fois sortie de sa cache, elle se dressait fièrement fendant l’air entre les cuisses de son proprio, Martin d’une fougue ardente astiquait le bijou de son compagnon ravi de la branlette de cette main experte.
Quand vint le moment où il sentait qu’il allait éjaculer, il dit à Martin : « Prends ton mouchoir, pour ne pas que je m’en mette partout ».
- Je crois que j’ai un autre moyen pour éviter cela !
Et tout en se contorsionnant sur le siège sa bouche vint happer le pieu de son beau bandeur.
- Ah oui… c’est bon !
Au bout d’un moment ! D’un ouiii de jouissance, Olivier ne pouvait plus rien contrôler et s’abandonnant, il laissait son sperme se pulvériser dans le gosier de son amant.
- Tu as déjà branlé un type qui conduisait ?
- Non jamais ! Mais avec toi c’est facile, j’ai envie de te faire l’amour tout le temps.
La fin du voyage fut plus calme, tournant à droite sur la nationale, le véhicule entrait dans le zoning commerciale aux portes de la ville.
Revenir en haut Aller en bas
http://gaykoala.skyrock.com/profil/
 
L'Héritage de pierres et d'amour 13
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'Amour en héritage
» Des pierres pour trouver l'amour, est-ce si efficace ?
» pierre pour trouver l'amour
» quel pierre pour l amour? merci de vos responses
» rupture amoureuse et pierres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Histoires Gays :: "L'héritage de pierres et d'amour"-
Sauter vers: