Histoires Gays

Nous écrivons pour vous des histoires gays, mais vous pouvez aussi écrire vous-même.Nous serons donc heureux d'échanger des histoires gays, et même d'autres si vous le voulez... Installez-vous, vous êtes chez vous !
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion
Si vous désirez lire nos histoires, inscrivez-vous donc, et vous pourrez le faire avec plaisir, car là, vous ne voyez qu'une partie du forum, ouverte à tous. Pour nous lire vraiment, il faut être MEMBRE... Gaikoala, et son équipe.

Partagez | 
 

 "La conversion de Luc" 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Masculin Balance Dragon
Messages : 1415
Date de naissance : 10/10/1952
Date d'inscription : 11/11/2008
Age : 64
Localisation : Bruxelles - Belgique

MessageSujet: "La conversion de Luc" 4   Sam 14 Fév - 21:06

JOURNAL de LUC

"Ma vie durant je chercherai les raisons pour lesquelles je suis resté dans ce Club à la porte duquel j'avais sonné par hasard, dans le seul but de prendre un dernier verre avant de rentrer chez moi, sans la moindre idée de sa fréquentation purement masculine.
Comment ai-je pu demeurer une heure à contempler le spectacle, hallucinant pour moi, d'hommes qui dansent très enlacés, se bécotent, se tripotent et, même "baisent" carrément dans les coins sombres, futes à terre, chemises ouvertes ou totalement enlevées et jetées au sol?

Certes j'étais en colère contre Mélanie et, finalement, toutes les femmes,
un peu éméché après une bière, un apéritif et un demi de Beaujolais.
Sans en être alors, j'étais aussi tolérant avec les homosexuels .... que je .n'hésitais cependant pas à appeler "pédés" .
Mais quand même !!!!!
Le petit bourgeois lyonnais, le jeune cadre de banque, l'hétérosexuel sansaucun fantasme "bi", le Luc bon-chic/bon-genre qui ne réagit pas, ne sort pas en courant, ne crache pas de mépris devant cette faune .... c'est incroyable!!!!
Et pourtant ce fut vrai pour ma petite personne curieuse du spectacle sans en être véritablement choquée ou scandalisée et , déclinant poliment des invitations au "slow" ou au "pelotage" , n'acceptant finalement que prendre un verre auprès d'un quadra.

Il est vrai que Philippe m'inspira tout de suite confiance, qu'il n'était pas dépenaillé comme la plupart des clients de l'établissement et ne me convia pas à la bagatelle libidineuse à l'image de ceux qui m'avaiaent précédemment adressé la parole.

Avec le recul du temps, je me rends compte qu'il sut me parler habilement, et provoquer l'aveu libératoire de mes tracas du moment, tels la rupture avec Mélanie et le ressentiment que j'en éprouvais à son égard.
Toujours avec ce recul du temps, je pense qu'à monter chez lui après être sortis ensemble de la "cage aux hommes", je n'aurais pas été forcé à quoique ce fût ainsi que je l'avais alors craint .... même si, j'en suis sûr, Philippe éprouvait le désir d'aller plus loin avec moi, voire de me mettre dans son lit dès cette nuit-là.
Toujours est-il que j'ai laissé devant sa porte, ait traversé la place Bellecour, puis suis revenu sur mes pas pour relever les nom et profession dudit Philippe, avant de rentrer chez moi sous les calins rafraichissants d'un petite brise.

Cettr pomenade, un sommeil salvateur, le dépôt d'une boîte de chocolat chez celui auquel je tenais à exprimer des excuses pour mon attitude de la veille, et une bonne partie de tennis,
tout cela m'a bien remis en forme et en accord avec moi-même .... avec, néanmoins, le sentiment que je devais changer, mettre un terme à un train-train devenu "fadasse", saupoudrer mon existence d'un peu de sel, sinon de poivre.

Philippe était susceptible de devenir devenir un ami, quelqu'un de différent des copains que je fréquentais au bureau ou au sport, de plus âgé aussi - car je lui donnais une petite quarantaine -.
Il était Psychologue et parissaitt s'intéresser à moi, pour le "cul sans doute", mais pour autre chose aussi.
Alors pourquoi ne pas aller allégrement à son devant, ne pas répondre favorablement au déjeuner commun qu'il proposa téléphoniquement à la campagne qui mieux est ?

Avant ma partie de tennis, c'est à une Secrétaire un peu sévère que j'avais remis le coffret de chocolat,
mais à midi Philippe ouvrit lui-même avec un peu d'émotion dans le regard et la voix, puis un bise sur la joue que j'ai trouvée charmante, un peu "cousinale".

Bégayant et parlant vite comme celui qui a répété longuement une phrase et veut la "sortir" dans son intégralité sans se tromper, Philippe me dit :
"Tu dois être libre ce week end du fait de ta copine déchue.
Passe donc ce temps avec moi.
On ira faire un peu de jogging dans les monts du LYONNAIS où je connais un petit hôtel reposant et gastronmique"
Ouf pour lui, il a fini et fut touchant.

Fort de mes résolutions à changer un peu de vie, du désir nouveau de l'imprévu ... alors que j'étais du genre à tout préparer d'avance,
je m'entendis dire, spontanément,
"Pourquoi pas !!
Etant passé au "pressing" ce matin, j'ai dans ma voiture tout ce qu'il faut pour me changer dans la voiture .... sans compter que je vais toujours à mes entraînements sportifs avec une trousse de toilette".

Il avait tellement craint un refus de ma part, une sorte de déni comme la nuit précédente devant le porche de son immeuble,
il avait eu tellement la trouille de se tromper dans sa tirade invitatoire et d'être parfaitement ridicule,
que Philippe resta quelques secondes interdit.
Puis il saisit une sacoche, me poussa dans la montée d'escalier, ferma à double tour les serrures de sa porte d' appartement, et me saisissant par le bras, m'entraîna vers la place et l'espace où j'avais pu garer mon véhicule.
Revenir en haut Aller en bas
http://gaykoala.skyrock.com/profil/
Admin
Admin
avatar

Masculin Balance Dragon
Messages : 1415
Date de naissance : 10/10/1952
Date d'inscription : 11/11/2008
Age : 64
Localisation : Bruxelles - Belgique

MessageSujet: Re: "La conversion de Luc" 4   Sam 14 Fév - 21:07

Réponse
Conseiller Supprimer Message 2 sur 3 dans la discussion

De : kovik4 Envoyé : 5/03/2008 7:41

J’aime bien cette histoire, qui dépeint très bien les choses de la vie.
Tu sais magner la plume Volupté.
Amitiés,
Kovik.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Réponse
Conseiller Supprimer Message 3 sur 3 dans la discussion

De : TympanicMarco Envoyé : 14/03/2008 16:25

Wow, c'est une très belle histoire et encore une fois, j'ai hâte de savoir la suite!


Marco
Revenir en haut Aller en bas
http://gaykoala.skyrock.com/profil/
 
"La conversion de Luc" 4
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Festival "Art et Déchirure" Rouen
» "le sang des vikings"
» "A Caen le vin". 5ème salon des vins naturels (14).
» Communique 01/2009 "Syndicat d’Amendis-Tanger"
» "Les Médiévales" de Crèvecoeur en Auge.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Histoires Gays :: "La CONVERSION de LUC"-
Sauter vers: