Histoires Gays

Nous écrivons pour vous des histoires gays, mais vous pouvez aussi écrire vous-même.Nous serons donc heureux d'échanger des histoires gays, et même d'autres si vous le voulez... Installez-vous, vous êtes chez vous !
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion
Si vous désirez lire nos histoires, inscrivez-vous donc, et vous pourrez le faire avec plaisir, car là, vous ne voyez qu'une partie du forum, ouverte à tous. Pour nous lire vraiment, il faut être MEMBRE... Gaikoala, et son équipe.

Partagez | 
 

 Chapitre 7 - Collier, nouveau gardien...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Masculin Balance Dragon
Messages : 1415
Date de naissance : 10/10/1952
Date d'inscription : 11/11/2008
Age : 64
Localisation : Bruxelles - Belgique

MessageSujet: Chapitre 7 - Collier, nouveau gardien...   Lun 20 Juil - 23:23

Chapitre 7 - Collier, nouveau gardien...


Ce soir, la mère d'Yves est persuadée que le danger est loin de leur maison et elle permet facilement à Yves de dormir à nouveau « auprès de son chat apprivoisé »... sans se douter le moins du monde que ce n'est pas le seul « animal » apprivoisé par son fils !

Yves est donc revenu auprès de Ray avec plus de nourriture qu'il n'en fallait, Céline riant d'Yves qui « allait faire grossir cette pauvre bête » !
Mais Ray est bien heureux de retrouver le jeune homme, surtout après la chaude alerte de tantôt qui lui a ouvert l'appétit.

Le chat étant descendu de son perchoir dès qu'Yves a ouvert la trappe, il a même suivi celui-ci, satisfaisant enfin sa curiosité de l'après-midi qui l'avait fait se trouver sous le fauteuil : il avait senti là quelqu'un, comme le chien après lui, ce dont personne ne s'était douté. Collier se frotte aux jambes d'Yves qui le nourri depuis un petit temps, et Ray se met à partager sa pitance avec « son sauveur à quatre pattes », comme il l'appelle.

Comme Yves est venu relativement tard, pour donner le change à sa mère, il est temps de se coucher, et l'adolescent se déshabille sans autre forme de pudeur, faisant sans le vouloir un strip-tease qui émoustille vachement Ray qui s'était pourtant promis d'essayer de résister ce soir aux assauts de l'adolescent...

Sans mettre son pyjama, Yves s'étend nu sur leur couche, bientôt rejoint par Ray qui n'a pu faire que suivre cet exemple.
Après les émotions de la journée, Yves se réfugie dans les bras de Ray en lui disant combien il avait eu peur de le perdre, ce qui ému ce dernier quasi aux larmes :

- Alors tu m'aimes donc un peu ?
- Comment ça, « un peu » ? Mais je t'aime beaucoup moi ! Je t'aime tout court, voilà !
- Moi aussi, mon Petit Prince je t'aime ! répondit Ray en serrant le jeune homme dans ses bras à l'étouffer.
- Plus que mon cousin Pierre ? demanda Yves avec une petite pointe de jalousie.
- Oui, plus que lui... mais il ne faudra pas le lui dire, sinon il sera jaloux et voudra peut-être me trahir, non ?
- Qu'il essaie seulement ! Il aura affaire à moi.

Ray est ému de cet amour naissant entre eux et, même s'il se dit qu'il est un peu fou, se rend compte qu'il s'agit là d'un amour vrai et profond qui lui vient du coeur et non des tripes comme quand il a seulement envie de baiser : ce garçon-çi, il pourrait ne pas le toucher... par amour ! Le comble, non ?

Mais Yves ne l'entend sans doute pas de la même façon car déjà il caresse le pauvre Ray, chassant les bonnes résolutions et les remords de celui-ci, emporté par la passion et qui veut aimer son petit prince comme lui seul sait le faire : avec ses mains, sa bouche, son sexe...

Et Yves retrouve toutes les sensations de la veille : ces lèvres qui descendent sur son corps bandé et frémissant, comme électrisé par ces caresses encore nouvelles pour lui et qu'il aime tant. Ray l'explore à nouveau, pouce après pouce, carré après carré de peau, de ses lèvres sensuelles effleurant le joli corps si désirable.

Bientôt, ce sont des gémissements de plaisir qui montent de cette couche qui les uni, et le chat, pudique, est remonté comme pour prendre son tour de garde dans la cabane, laissant les amants à leurs amours.

Yves n'est pas en reste de caresses, et il a vite appris à imiter Ray dans ses gestes, de sorte que celui-ci est tout aussi affolé par cet ado si doué pour l'amour qui se donne ainsi à lui avec passion. Il le prend en douceur, avec sa langue d'abord, jusqu'à ce que Yves lui demande de le saillir autrement, exploré à fond par cette langue fouineuse qui le laisse pantois. Ray a donc possédé à nouveau le bel Yves, doucement d'abord, puis de plus en plus vite, jusqu'à ce que celui-ci ait un vrai plaisir, ce qu'il attendait lui-même pour se lâcher à fond et grogner de plaisir en lâchant sa semence dans ce fourreau si doux...

Après un bon moment de repos, Ray a proposé à Yves de le prendre à son tour, ce que le jeune homme n'a pas refusé puisqu'il s'est tout de suite occupé de la rosette de son ami, la léchant à plaisir, puis introduisant sa langue aussi profond qu'il peut, comme son maître avant lui, ce qui fit s'ouvrir rapidement Ray qui demanda à son « tourmenteur » de le prendre sans plus tarder.
Yves introduit alors son gland dans cet antre si accueillant, et presque sans pousser se retrouve au fond. Il va et vient doucement, profitant du bien-être apporté par chaque mouvement, et apprenant à contrôler l'instant de jouissance pour retarder celui-ci le plus possible.
Ray apprécie cette lime douce et profonde, tendre à souhait, par ce jeune amant qui lui fait oublier tous les autres, l'amenant doucement à jouir d'être pris par ce garçon si novice et si doux, et dont l'instinct pourtant lui fait faire les bons gestes au bon moment. Et bientôt, dans une explosion de jouissance, ils se donnent l'un à l'autre dans un grand cri pour l'ado, et un grognement fauve pour Ray.

Ils sont à présent épuisés, et Yves dort dans les bras de cet amour si neuf et qui l'a complètement conquis. Ray songe que le départ sera difficile, et pourtant il faudra bien qu'il parte, tôt ou tard. Peut-être avant le retour du cousin, afin d'éviter les crises de jalousie ? Mais ne le cherchera-t-on déjà plus ? Huit jours de plus seraient plus raisonnables car, visiblement, la chasse restait ouverte...

Ray songe ainsi qu'il aurait pu être repris tout à l'heure, au lieu d'être là à goûter aux joies de l'amour avec son petit prince aimé. Quel malheur cela aurait été de finir ainsi l'aventure, comme inachevée, inaboutie.
Il regardait le profil si fin d'Yves, endormi dans ses bras, et il se rendait compte qu'à présent son coeur était vraiment emprisonné dans les filets de ce garçon pourtant si jeune, si novice, mais déjà si capable d'amour vrai. Ce garçon se donnait sans retenue et Ray se rendait compte qu'il resterait pour toujours dans ce coeur et cet esprit-là : quelle responsabilité ! Il ne faudrait pas le faire souffrir, si possible, pourtant la séparation allait être difficile, il le sentait déjà...

C'est à ce moment-là que Collier vint se frotter à lui et s'établit au creux de ses jambes pour dormir en ronronnant, comme pour lui dire : « ne t'en fais pas, je serai là ».


Dernière édition par Admin le Lun 7 Déc - 20:24, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://gaykoala.skyrock.com/profil/
Tony15
Admin
avatar

Masculin Balance Chèvre
Messages : 440
Date de naissance : 07/10/1991
Date d'inscription : 12/11/2008
Age : 25
Localisation : belgique

MessageSujet: Re: Chapitre 7 - Collier, nouveau gardien...   Lun 27 Juil - 20:14


Wow, Tonton Koala, comme j'aime cette histoire ! Elle est belle et tendre, comme on aimerait en vivre une soi-même, lol.
J'espère que tout pourra se poursuivre entre eux comme ça ?
Bisous de Tony
Revenir en haut Aller en bas
http://antoine15.multiply.com/?edit_mode=true
Admin
Admin
avatar

Masculin Balance Dragon
Messages : 1415
Date de naissance : 10/10/1952
Date d'inscription : 11/11/2008
Age : 64
Localisation : Bruxelles - Belgique

MessageSujet: Re: Chapitre 7 - Collier, nouveau gardien...   Mer 29 Juil - 23:17


C'est vrai tu aimes Tony ? Allez, tant mieux !
Il faudra que je trouve du temps pour m'y remettre...

A bientôt, et bisous de Tonton Koala.
Revenir en haut Aller en bas
http://gaykoala.skyrock.com/profil/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chapitre 7 - Collier, nouveau gardien...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chapitre 7 - Collier, nouveau gardien...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» CHAUMET - collection frissons - photos
» un nouveau site t'entraide
» NOUVEAU DISPATCHING
» Nouveau Mustela sans paraben
» Du nouveau chez les transats ????

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Histoires Gays :: "Yves et le Renard"-
Sauter vers: