Histoires Gays

Nous écrivons pour vous des histoires gays, mais vous pouvez aussi écrire vous-même.Nous serons donc heureux d'échanger des histoires gays, et même d'autres si vous le voulez... Installez-vous, vous êtes chez vous !
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion
Si vous désirez lire nos histoires, inscrivez-vous donc, et vous pourrez le faire avec plaisir, car là, vous ne voyez qu'une partie du forum, ouverte à tous. Pour nous lire vraiment, il faut être MEMBRE... Gaikoala, et son équipe.

Partagez | 
 

 L'héritage de pierres et d'amour 15

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
kovik1
membre émérite
membre émérite
avatar

Masculin Bélier Coq
Messages : 17
Date de naissance : 26/03/1945
Date d'inscription : 16/01/2010
Age : 72
Localisation : belgique

MessageSujet: L'héritage de pierres et d'amour 15   Sam 23 Jan - 9:25

A son tour Martin réapparu dans la pièce aussi nu qu'à sa naissance, Olivier entre temps avait dressé la table pour le repas et sur la table basse du salon y avait posé deux verres à vin et une bouteille de Chardonnay bien frais.
Il se dirigea vers Martin, lui prit les mains dans les siennes tout en le scannant du regard , putain ! Il se dégageait de son amant une osmose de tendresse qui l'anéantissait corps et âme.
Il lui vouait un amour sans limite qui parfois lui faisait peur, peur à la pensée de le perdre de ses regards "délectatifs", il lui dit ;

- Tu es beau comme un dieu, mon ange, nous allons passer une soirée et une nuit merveilleuses.
Martin :
– c'est vrai que c'est notre première soirée en tête à tête ma puce.
Tout en marchant à reculons Olivier l'entraînait vers le divan,
- Viens ! J'ai servi l'apéro au salon, pour profiter de notre nouveau divan.

Le repas se passa dans un silence presque religieux, leur yeux brillaient de mille feux comme du cristal dansant dans la flamme des bougies, sur leur visage se dessinait dans la pénombre un sourire d'un bonheur et d'une complicité coquine, ils savouraient tout deux la magie de ces instants hors du commun, de ce face à face, ce tête à tête amoureux...

Après le repas ils regagnèrent le salon, Martin s'assit tandis qu'Olivier se coucha laissant sa tête reposer sur la cuisse nue de son aimé.
Martin passait langoureusement les doigts dans la toison du torse de son ami, effleurant ses tétons dominant ses pectoraux massifs et souples, ce fut Olivier qui parla le premier :

- On est bien là tous les deux, je passerais bien toutes les soirées de ma vie là, ainsi blotti tout contre toi.
Martin :
- Moi aussi mon ange, j'en rêve ! Tu t'engagerais pour la vie avec moi ?

- Oui ! Je t'aime Martin, je veux partager ma vie avec toi.

- N'oublies pas mon ange que je suis dix ans plus vieux que toi, tu pourrais peut-être un jour te lasser de moi, où rencontrer un homme de ton âge qui éveillerait en toi des sentiments plus forts.

- Tu as peur de t'engager où tu ne m'aimes pas assez pour te limiter à mon amour ?

- Olivier ! Tu es ma plus belle histoire d'amour, je me sens beau, je me sens fort avec toi.

- Alors gardes-moi ! Je sais que je peux te rendre heureux.

- Mais tu me rends heureux ma puce et je voudrais afficher mon bonheur aux yeux de tous , je n'ai pas honte de t'aimer !

- Justement Martin, moi aussi je veux montrer au monde entier que je t'aime, te faire connaitre mes amis, me balader en ville avec toi main dans la main.

- Mon grand fou comment peux-tu douter de mon amour ! Tu es la plus belle chose que la vie m'aie donnée à ce jour.

Martin se pencha sur le visage d'Olivier et vint poser ses lèvres brûlantes sur les siennes, dans ce baiser il y avait toute sa passion, tout son amour, cet homme il l'avait dans le cœur, dans les tripes.
Olivier de ses mains enserra la nuque de Martin et caressait ses cheveux tout en comprimant sa bouche contre la sienne, leurs langues devenaient archéologues fouillant avec minutie ces palais buccaux.

Le souffle devenait court, la respiration rapide sous l'appel du désir, les corps commençaient à subir les variations thermiques de l'éveil du plaisir, Olivier sous sa tête sentait le membre bandant de son amant, tandis que Martin laissait couler sa main tout en délicatesse vers le bas ventre de son amour, venant passionnément caresser ce bois dur et brûlant, métamorphose d'un sexe qui en demandait plus pour revisiter encore une fois le jardin des plaisirs.

Martin abandonna la bouche goulue d'Olivier et lui dit :
- J'en veux plus mon ange, tu me rends dingue de ton corps, tu es beau ma puce, comme je t'ai cherché tout au long de ma vie.

- Et moi, je t'ai rêvé si souvent sans pour autant te donner un visage où un âge.

Olivier quitta sa position allongée pour venir s'agenouiller entre les jambes de son ami, alors partant de ses mollets, ses mains de caresses multiples entreprirent l'ascension de ce corps nu.
De cette chair chaude et velue qui glissait sous ses doigts, naissaient des frisons jouisifs électrifiant tout son être. Qu'il aimait ce jeu d'amour! Ses mains s'arrêtèrent sur ses hanches pour redescendre très lentement par l'aine moite dans le poil pubien.
Harmonieusement elles se fondaient sur cette flûte dont il allait jouer, pour entendre de sa mélodie son amant l'accompagner dans ce duo du bonheur.
Revenir en haut Aller en bas
 
L'héritage de pierres et d'amour 15
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'Amour en héritage
» Des pierres pour trouver l'amour, est-ce si efficace ?
» pierre pour trouver l'amour
» quel pierre pour l amour? merci de vos responses
» rupture amoureuse et pierres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Histoires Gays :: "L'héritage de pierres et d'amour"-
Sauter vers: