Histoires Gays

Nous écrivons pour vous des histoires gays, mais vous pouvez aussi écrire vous-même.Nous serons donc heureux d'échanger des histoires gays, et même d'autres si vous le voulez... Installez-vous, vous êtes chez vous !
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion
Si vous désirez lire nos histoires, inscrivez-vous donc, et vous pourrez le faire avec plaisir, car là, vous ne voyez qu'une partie du forum, ouverte à tous. Pour nous lire vraiment, il faut être MEMBRE... Gaikoala, et son équipe.

Partagez | 
 

 Les regrets ne sont jamais les clés du bonheur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
zimbert
membre émérite
membre émérite
avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 31/12/2009

MessageSujet: Les regrets ne sont jamais les clés du bonheur   Mer 3 Fév - 20:00

Je parle très peu de moi et de ma vie privée, cependant, je crois que ce lieu est l'endroit idéal pour confesser l'homme que je suis ainsi que son parcours ici bas.
Je vais peut-être vous choquer par mes mots, mais cet '' électrochoc '' m'a permis de ne pas glisser dans l'auto-destruction.

Après vingt ans de mariage, j'ai quitté ma femme, étouffé par cette vie de couple où je n'avais pas ma vraie place : mon désir de l'homme mettait, au fil des ans, une distance de plus en plus importante sur le plan sexuel entre elle et moi.
A cette époque j'avais trente huit ans, je ne faisais par mon âge, mon corps svelte et ma belle gueule aguichaient encore bien des regards, et pendant plus ou moins dix ans, je me suis éclaté dans des relations avec des partenaires qui furent bien nombreux et souvent plus jeunes que moi.

Sans que je puisse comprendre pourquoi ! Soudain, est venu le temps de la disgrâce sans trompettes ni tambours, mon charme avait perdu de son éclat, je me rendais compte au fil des jours que je me tapais des jeunes mecs qui, par vengeance, s'offraient à un autre pour blesser leur compagnon, des mecs tellement bourrés que seul le petit matin rectifiait le tir, des mecs qui me faisaient la charité, comme on donne une petite pièce, sans compter les paumés qui, pour un peu de fric, pour une dose, prétendaient m'offrir le nirvana.
C'était la descende aux enfers, je devenais une pute perchée sur son tabouret prête à se vendre pour un peu de jeunesse.

Un soir dans un bar gay, j'étais tellement pèté que je ne savais plus ou j'étais, mon seul souvenir au petit matin fut ce mec qui m'avait abordé , mais point-barre .
A mon réveil, une gueule de bois me martelait le peu de cerveau qu'il me restait, et à ma grande surprise, je me trouvais dans un divan qui n'était pas le mien, seules mes chaussures et ma veste s'étaient séparées de moi.
Je reposais là ! Tout habillé, à mon grand étonnement ! Je me trouvais ailleurs que chez moi sans y avoir baisé, quand une voix troubla ma réflexion.
Cette voix inconnue se dirigeait vers moi avec un plateau sur lequel étaient posé une cafetière d'où s'échappait l'arôme de café, deux tasses et je sais plus très bien quoi !
Il semblait avoir le même âge que moi vu ses tempes grisonnantes, je m'en rappelle comme si c'était hier, il portait un jeans et un polo Lacoste rouge.

Il posa le plateau sur la table basse et versa le café dans les tasses, puis s'entama entre nous la conversation :
- Je crois qu'il est préférable que tu prennes ton café noir !
- Je le pense aussi, j'ai passé la nuit chez vous ?
- Oui ! Mais juste la nuit, il ne s'est rien passé entre nous.
- Pourquoi ?
- Je n'ai pas pour habitude de profiter de la soulographie d'un type pour avoir une relation. Hier, tu dérivais et je te trouvais sympa comme encore ce matin. Alors je t'ai emmené chez moi plutôt que de te laisser à la merci d'une mauvaise rencontre.
- Tu es toujours charitable comme cela ?
- Non ! Mais il y a chez toi un je ne sais quoi qui m'attire et me charme. Si tu veux on peut se revoir pour en reparler ! Mais là, maintenant je vais être en retard au boulot. Je t'ai noté mes cordonnées sur un papier, quand tu quitteras l'appartement retires la porte derrière toi, elle se ferme automatiquement.

La porte se referma sur lui me laissant seul, cette brève conversation trottait dans ma tête, sans que je puisse comprendre pourquoi, je me sentais redevable vis à vis de ce mec et attiré par un fluide qui émanait de sa personne.

Quittant cet appartement, je revins chez moi, sous la douche, cet homme me trottait dans la tête et quand je revins dans le living, je pris dans ma poche le papier griffonné de son numéro de portable pour l'appeler, lui demandant si je pouvais passer ce soir et cette demande fut confirmée d'un '' oui ''.

Vers dix-neuf heures quinze, je sonnais à sa porte, tout souriant, et il m'ouvrit m'invitant à entrer, et dans une ambiance très décontractée on prit un verre, puis il me convia à me joindre à lui pour partager son repas.

Cette soirée se prolongea par une baise d'enfer, il était doué pour envoyer son partenaire au septième ciel, après notre partie de jambes en l'air, il quitta le lit et revint dans la chambre avec deux verres de vin.

Je le regardais revenir vers moi : ce type n'avait rien d'un Dieu de l'Olympe, son corps rondouillard était tout le contraire de mon symbole sexuel.
Pourtant, il venait de me faire grimper aux murs d'une jouissance qui était devenue absente dans bien des relations passées ou je donnais plus que je ne recevais.

Tout en buvant notre vin, on parla de tout et de rien et dans notre conversation, il me proposa d'aller avec lui passer une semaine en Bretagne dans la maison d'un de ses beaux-frères, pour découvrir si nous ne pourrions pas faire un bout de chemin ensemble.
Cela fait maintenant cinq ans que je vis avec Alain une belle histoire d'amour et je n'ai jamais éprouvé le besoin et encore moins le regret, de cette jeunesse qui comme un bateau à disparu à l'horizon de ma ,vie.

De ma jeunesse qui s'efface, il en reste encore des traces, dans ma façon de m'habiller, mon esprit gamin, dans ma joie de vivre, plus jamais cette vieillesse qui s'installe en moi, ne volera mon droit à l'amour.

Zimbert
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin
avatar

Masculin Balance Dragon
Messages : 1415
Date de naissance : 10/10/1952
Date d'inscription : 11/11/2008
Age : 64
Localisation : Bruxelles - Belgique

MessageSujet: Re: Les regrets ne sont jamais les clés du bonheur   Jeu 4 Fév - 0:42

Eh bien bravo, Zimbert, car c'est bien le bon lieu pour une confession !

Comme je peux le lire, elle semble assez complète et me semble courageuse.
Du courage, il t'en a certainement fallut déjà pour quitté ton épouse, il y a un certain temps : ce n'est pas nécessairement chose facile, du moins pour la raison sexuelle que tu évoques.
Mais je suppose que tu n'auras pas déclaré à celle-ci, en la quittant, que tu étais gay ?

Encore que, cela, elle aurait peut-être pu le comprendre, et se redre compte que, contre cela, elle ne pouvait rien ?

Pourquoi, ensuite, "t'éclater" avec des jeunes ? Etais-tu donc tellement "en manque" ?
(remarque, je te demande cela, et j'ai fait exactement pareil quand, à 29 ans, ma femme m'a quitté, persuadée de s'être trompée en m'épousant, et persuadée aussi que, moi-même je m'étais trompé !... Mais nous, nous n'étions mariés que depuis moins d'un an ! Clairvoyance féminine ?...)

Je trouve que tu as eu beaucoup de chance de tomber sur Alain, après cette sorte de "déchéance" dans laquelle tu t'es vautré à un moment donné...
Il fut ta "rédemption", me semble-t-il ? (même si je pense que Mgr. Léonard ne serait pas vraiment d'accord avec moi ! lol...)

J'espère donc que votre amour se poursuivra en toute quiétude, et que vous vieillirez ensemble.
Encore une fois, moi je n'ai pas eu ce courage de vivre mon homosexualité de cette façon, ne voulant pas briser certains "tabous" en famille, et j'i refusé de vivre avec un homme rencontré... en même temps que celle qui mon épouse aujourd'hui depuis plus de 25 ans, sans pour autant que ni elle, ni moi, ne soyons heureux sexuellement de ce mariage !
(tu vois, moi aussi, je profite du "confessionnal" !)

J'espère que d'autres seront heureux de te répondre ici et que nous pourrons ainsi débattre de ces situations d'hommes murs recherchant le bonheur ?

Très amicalement à toi,

_______________________________________________________

Amitiés de Gaykoala ou Alexandre


Revenir en haut Aller en bas
http://gaykoala.skyrock.com/profil/
Tony15
Admin
avatar

Masculin Balance Chèvre
Messages : 440
Date de naissance : 07/10/1991
Date d'inscription : 12/11/2008
Age : 25
Localisation : belgique

MessageSujet: Re: Les regrets ne sont jamais les clés du bonheur   Jeu 4 Fév - 17:08

J'aime bien ta confession, Zimbert, ça fait vrai ! Tu ne racontes pas d'histoires toi, tout au moins !
Direct !

Bon. Ca me pose une question quand même : "pourquoi les hommes plus âgés se tournent vers les jeunes ?". C'est ma question !
Est-ce que c'est par goût de la "chair fraîche" comme disent certains que j'ai lus, ou bien c'est par attirance d'une certaine "beauté" ? Ou autre chose ?

Moi, il me semble plus logique d'aller vers des gens de son âge (ce que tu as fait et qui te rend heureux, finalement ! bravo !), les jeunes avec les jeunes, et les vieux avec les vieux, et pateil entre les deux, lol ! Non ?

Si c'est pas comme ça, pourquoi ? Qu'on m'explique, quoi !

_______________________________________________________
Bisous de votre ami Tony

Revenir en haut Aller en bas
http://antoine15.multiply.com/?edit_mode=true
zimbert
membre émérite
membre émérite
avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 31/12/2009

MessageSujet: les regrets ne sont jamais les clés du bonheur   Jeu 4 Fév - 22:43

Salut Tony,

Je ne suis plus un homme aux deux visages, ici je parle d 'un tournant de ma vie sans savoir au départ où cela allait me conduire.
J'espère que cette tranche de ma vie pourra dans l'ombre en aider d'autres.
Pour les histoires imaginaires, je peux demander une page à Alexandre, mais je suis moins doué pour conter que pour aimer mon homme.

Un vieux gros bisous, zimbert.
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin
avatar

Masculin Balance Dragon
Messages : 1415
Date de naissance : 10/10/1952
Date d'inscription : 11/11/2008
Age : 64
Localisation : Bruxelles - Belgique

MessageSujet: Re: Les regrets ne sont jamais les clés du bonheur   Ven 5 Fév - 16:04

C'est mignon ce que tu dis, Zimbert, par rapport à ton homme... mais tu ne réponds pas vraiment à Tony (un peu "jésuite" ta réponse prudente ! hihi).

Moi je crois, Tony, que la jeunesse attire surtout les hommes plus âgés par le fait qu'ils regrettent, quelque part, leur propre jeunesse (et peut-être même une certaine "pureté" pour certains ?).
Bon, c'est peut-être un peu "gros", comme ça, mais c'est la raison première je pense.

Ce dont tu parles, "chair fraîche" par exemple, est plus en rapport avec la pédophilie, qui est la recherche du plaisir avec un enfant...
Alors, diras-tu, où est la limite ? C'est là la plus grande difficulté d'y voir clair, assurément, car chaque cas peut être particulier en ce domaine.

Pour être clair, prenons le tien, par exemple : à quatorze ans (comme tu nous racontes dans ta "première fois", sur ta page), tu n'avais pas atteint la "majorité sexuelle", fixée dans beaucoup de pays européens à 15 ou 16 ans. Cela pouvait faire de ton cousin Artur un "pédophile" durant un an ou deux s'il avait eu 18 ans. Mais n'en ayant que 17 lui-même (si je me souviens bien ?), c'est discutable, et la différence d'âge plaiderait en votre faveur, si je puis dire !...

Très différent serait le cas où j'aurais moi-même, par exemple, essayé de ta draguer à cet âge : alors là, évidemment, j'aurais été taxé (avec raison !) de pédophilie ! Tu comprends ?

Ceci dit, l'attirance vers la "beauté", qui est souvent l'apanage des jeunes (avant qu'ils ne s'abîment...), peut être de tous âges : moi-même, j'aime voir des photos de jeunes dans leur beauté et leur innocence, sans pour autant être attirés par eux sexuellement, tu comprends ?

Voilà un avis, le mien... mais je suis sûr que d'autres ont le leur et vont bientôt, ici même, "clavarder" avec nous ?!

_______________________________________________________

Amitiés de Gaykoala ou Alexandre


Revenir en haut Aller en bas
http://gaykoala.skyrock.com/profil/
zimbert
membre émérite
membre émérite
avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 31/12/2009

MessageSujet: Les regrets ne sont jamais les clés du bonheur   Ven 5 Fév - 22:50

Je ne vois vraiment pas où ma réponse est prudente ! N'étant pas vraiment vieux en ce temps là, il est vrai que je ne suis tourné vers des hommes plus jeunes que moi, peut-être, comme tu dis, pour retrouver une identité que je m'étais refusée étant jeune.

Quand à la pureté dont tu sembles vouloir parler.... elle n'a pas d'âge, elle est dans les tripes et le cœur d'un mec, car si la pureté n'était que physique, le droit d'aimer deviendrait l'éclipse plongeant une partie de la vie d'un homme dans la nuit du désespoir.

Je répugne la pédophilie, elle est un vice que je condamne, pour moi l'enfant est un DIEU qui ne peut avoir de place dans les dérives sexuelles.

Maintenant, il faut voir où tu places la barrière, je n'ai jamais eu de relations avec un adolescent, la '' chair fraîche '' comme tu dis, n'a jamais été dans ma philosophie sexuelle, mais si la ''chair fraîche '' est le renouvellement fréquent de partenaires, alors oui.

Tu vois j'ai passé de cap, du '' mi-con '' qui veut du '' mignon'', la beauté dont j'ai quêté se trouvait dans un cœur et non dans un corps.

Je te rejoins à cent pour cents sur '' clavarder '' pour qu'il ne soit pas duo d'écrits sur le groupe.

Zimbert.
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin
avatar

Masculin Balance Dragon
Messages : 1415
Date de naissance : 10/10/1952
Date d'inscription : 11/11/2008
Age : 64
Localisation : Bruxelles - Belgique

MessageSujet: Re: Les regrets ne sont jamais les clés du bonheur   Sam 6 Fév - 0:20

Heureux de clavarder avec toi Zimbert ! (moi aussi, j'espère que d'autres se joindront à nous...?)

En fait, la question (précise) de Tony était : "pourquoi les hommes plus âgés se tournent vers les jeunes ?", très exactement, et il ne me semblait pas que tu répondais à cela, ce pourquoi je l'ai fait de mon point de vue.

Là, tu me réponds et c'est bien ! D'accord avec toi pour la "pûreté" dans l'absolu. Et je vois que nous sommes d'accord aussi quant à la pédophilie, cette chose affreuse qui consiste à déprever de jeunes enfants. Autre chose est de répondre à une attente, sinon à une demande expresse d'un jeune demandeur... encore qu'il faille là être très prudent !

Je vois que nous sommes assez d'accord, finalement.
D'autres avis ?

_______________________________________________________

Amitiés de Gaykoala ou Alexandre


Revenir en haut Aller en bas
http://gaykoala.skyrock.com/profil/
Tony15
Admin
avatar

Masculin Balance Chèvre
Messages : 440
Date de naissance : 07/10/1991
Date d'inscription : 12/11/2008
Age : 25
Localisation : belgique

MessageSujet: Re: Les regrets ne sont jamais les clés du bonheur   Sam 6 Fév - 13:24

Héée, vous chamaillez pas hein !

Merci Tonton, tu as bien répondu à ma question, complétant cele de Zimbert, mais j'aurais aimé lire ici Microbius, Colaps, Volupté... et d'autres ?

Suis pas gourmand, mais j'aime savoir !

_______________________________________________________
Bisous de votre ami Tony

Revenir en haut Aller en bas
http://antoine15.multiply.com/?edit_mode=true
volupte
membre émérite
membre émérite


Messages : 85
Date d'inscription : 14/11/2008

MessageSujet: REGRETS   Sam 6 Fév - 16:53

Bonjour à tous,

Merci ZIMBER pour tes lignes si vraies et courageuses.
Elles interpellent et doivent rappeler à chacun des souvenirs, qu'ils soient de rencontres bonnes ou plus médiocres, réussies ou ratées.

Quant à l'âge des deux participants et l'attirance d'hommes mûrs envers des cadets, je crois qu'elle est souvent inversée :
le mûr a tendance à désirer de la "chair fraîche, mais aussi à vouloir se repencher sur sa propre jeunesse. Quant au jeune gars, il cherche souvent la sensualité, la confiance, l'expérience (à tous niveaux) d'un aîné.
En fait tout est souvent question de feeling.

Quoiqu'il en soit, le débat lancé par ZIMBERT et TONY ne manque pas d'intérêt.

Amitiés fidèles de VOLUPTE
Revenir en haut Aller en bas
kovik1
membre émérite
membre émérite
avatar

Masculin Bélier Coq
Messages : 17
Date de naissance : 26/03/1945
Date d'inscription : 16/01/2010
Age : 72
Localisation : belgique

MessageSujet: les regrets ne sont pas les clés du bonheur   Dim 7 Fév - 9:37

Bonjour Zimbert,

C'est notre première rencontre.
Et j'en profite pour te dire combien je trouve ta confession pleine de vérités sur le parcours d'un gay dans la vie.
Il arrive heureusement que certains trouvent sur ce chemin l'amour d'un homme qui deviendra son compagnon pour continuer sa route.

Toi, tu sembles avoir trouvé cet amour et j'en suis heureux pour toi.
Moi l'amour de ma vie a attendu cinquante neuf ans avant de me prendre la main, mais je n'ai pas de regrets tellement notre passion est belle.

C'est très agréable cette conversation, il ne manque plus qu'une chope et bien sur d'autres amis du groupe pour animer de leur avis cette conversation au '' bistrot du confessionnal ''.

bisous à tous, Kovik.
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin
avatar

Masculin Balance Dragon
Messages : 1415
Date de naissance : 10/10/1952
Date d'inscription : 11/11/2008
Age : 64
Localisation : Bruxelles - Belgique

MessageSujet: Re: Les regrets ne sont jamais les clés du bonheur   Ven 2 Avr - 15:50

Et moi qui n'avais pas vu cette belle réponse de Kovik !...

C'est vrai que parfois, la vie nous fait attendre longtemps avant de trouver l'âme soeur... ou frère d'ailleurs, en l'occurrence.

Souvent, pour des hommes mariés, par exemple, et qui le sont depuis longtemps, quitter une compagne pour un compagnon se révèle au-dessus de leurs forces.
De plus, ils ont peur de "lâcher la proie pour l'ombre", aussi... car on sait que les couples homosexuels sont souvent plus fragiles que d'autres. Et puis, il y a aussi le fameux "qu'en dira-t-on...", pas vrai ?

Si c'était à refaire, pour ma part, j'oublierais un peu la famille pour me tourner vers l'ami que je n'ai pas osé suivre, décédé depuis. Des regrets ? Peut-être pas, car la vie aurait été différente, mais j'aurais dû couper les ponts avec "la famille", et ça, ce m'aurait été très dur.

Et vous ?

_______________________________________________________

Amitiés de Gaykoala ou Alexandre


Revenir en haut Aller en bas
http://gaykoala.skyrock.com/profil/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les regrets ne sont jamais les clés du bonheur   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les regrets ne sont jamais les clés du bonheur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Attention post buerk , les selles a 18 mois
» Les animaux ne sont plus considérés comme des biens meublés
» Vos poêles, elles sont en quoi?
» Quels sont les horaires de nuit de vos bibous????
» Les microbes sont parmi nous !!!!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Histoires Gays :: Général :: Confessionnal-
Sauter vers: