Histoires Gays

Nous écrivons pour vous des histoires gays, mais vous pouvez aussi écrire vous-même.Nous serons donc heureux d'échanger des histoires gays, et même d'autres si vous le voulez... Installez-vous, vous êtes chez vous !
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion
Si vous désirez lire nos histoires, inscrivez-vous donc, et vous pourrez le faire avec plaisir, car là, vous ne voyez qu'une partie du forum, ouverte à tous. Pour nous lire vraiment, il faut être MEMBRE... Gaikoala, et son équipe.

Partagez | 
 

 Chapitre 22 (bis) - La forêt d'Ardennes (suite)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Masculin Balance Dragon
Messages : 1416
Date de naissance : 10/10/1952
Date d'inscription : 11/11/2008
Age : 65
Localisation : Bruxelles - Belgique

MessageSujet: Chapitre 22 (bis) - La forêt d'Ardennes (suite)   Ven 16 Avr - 16:52

Chapitre 22(bis) - La forêt d'Ardennes (suite)

.../...

Le soir tombe bientôt, et les scouts invitent leurs hôtes à se coucher, se serrant sur les pneumatiques mis les uns contre les autres, avec deux de réserves vite gonflés. On est donc un peu serrés, tous en sous-vêtements sous la couverture, mais les frôlements se changent vite en caresses ici et là...

Yves, tout contre le mignon Romain, a tôt fait de lui caresser les jolies fesses rebondies, puis de se coller à lui de telle manière qu'il sente son sexe bandant contre elles. Le pauvre Romain, peu habitué au vin, se retourne alors lentement vers Yves et celui-ci peut le caresser doucement, jusqu'à ce qu'il sente que Romain, lui aussi, bande contre lui à travers le slip qui le protège à peine. Leurs jeunes queues ont l'air de se parler en direct, se frottant l'une à l'autre pour faire connaissance.

Les autres garçons font tout pareil, car à l'autre bout de la tente, Gérard en est déjà à caresser le torse d'un Elan qui se laisse faire stoïquement, tandis que le sexe de Gérard s'appuie comme une invite à des fesses qui ne se dérobent pas. Au contraire, dirait-on, elles accentuent le mouvement vers ce sexe qui semble, au travers des tissus, explorer celles-ci.

Tout à côté, Eric a déjà en main la queue d'une Fourmi qui gémit doucement, bouche ouverte pour se retenir de soupirs qui pourraient les trahir. Tourné vers Eric, celui-ci en profite pour explorer ces lèvres de sa langue et les deux garçons s'embrassent bientôt fougueusement.

Derrière eux, Pierre et Tapir en sont aux travaux d'approche aussi, mais là, c'est le gentil Tapir qui a pris l'initiative !  Bien sûr, Pierre répond très vite à ce genre d'avances et il grignote bientôt les seins fournis de son compagnon, les suçant avec un plaisir non dissimulé, ce que semble apprécier l'intéressé qui cherche à attraper la queue de Pierre à travers le slip de ce dernier.

Les slips sont bientôt inutiles et disparaissent, tandis que les torses étaient déjà nus, T-shirts vite enlevés. Les garçons sont bientôt face à face, par couples, les ébats des uns encourageant ceux des autres !

Yves a offert son cul à Romain qui ne sera donc plus puceau ce soir !...  Il a tôt fait d'embrocher Yves qui ne demandait que cela. C'est pour lui une découverte, et il apprécie. Tapir l'avait déjà bien un peu tripoté, mais ceci est autre chose !

Les scouts semblent d'abord se cacher les uns des autres, puis, découvrant que les autres en font autant, c'est vite l'orgie générale !...
Elan est stupéfait de voir ses scouts se déchaîner ainsi... mais en profite pour découvrir la verge de l'un, le cul de l'autre, et de se laisser sodomiser par un Gérard entreprenant mais très doux : heureusement car c'est la première fois qu'il goûte à ce plaisir-là. Et la découverte n'est pas pour lui déplaire !

Fourmi, qui faisait d'abord des efforts pour être discret, gémit à présent sans complexes sous la fellation d'Eric, qui pourrait bien être sa première, après tout !

Bientôt, les partenaires changent, et se goûtent les uns les autres pour une nuit peu commune... Ce n'est qu'aux petites heures que nos gars se calment peu à peu, et que le sommeil les emporte les uns après les autres.

Au petit matin, Elan est tout surpris d'avoir Yves dans ses bras, tandis que Fourmi dort dans ceux de Tapir. Il constate que le jeune Romain est dans les bras d'Eric, et que Pierre et Gérard semblent encore imbriqués l'un dans l'autre, tellement ils sont serrés !... Il se lève alors doucement pour aller faire du café.
Yves, qui a senti sa source de chaleur le quitter sans doute, s'éveille à son tour et se lève en voyant Elan occupé à mettre de l'eau à bouillir pour le café. Il le rejoint donc et vient se lover contre lui dès que celui-ci s'assied :

-Tu as passé une bonne nuit, Elan ?
-Oui, mon petit coquin ! répond l'autre en rougissant un peu, comme pris en faute. Ca vous arrive souvent de provoquer... de telles orgies ?
-Ma foi oui ! sourit Yves en réponse, tendant ses lèvres au jeune homme.

Celui-ci ne peut que répondre à l'invite de ces lèvres si gentiment offertes de grand matin, et nos amis s'embrassent passionnément, tant et si bien qu'ils se remettent vite à bander ! Yves s'assied alors à califourchon sur les genoux d'Elan, aussi nu que lui, et  levant un peu ses genoux, lui offre sa rosette à explorer. Le chef scout ne se fait pas prier et pose son gland doucement sur cet endroit convoité qui semble s'ouvrir sans peine sous sa légère poussée... jusqu'à être profondément ancré dans ce fourreau bien chaud et accueillant.
De lents va et vient produits par les reins d'Yves donnent la cadence, et Elan répond à cette faim du garçon qu'il comble après quelques minutes d'action en lui inondant le fion généreusement. Ensuite, Yves est remis debout et, toujours face à Elan, est sucé par celui-ci bien à fond, car ses gémissements attirent bientôt les autres qui s'éveillent lentement tour à tour.

Voyant leur chef en si aimables dispositions, les autres scouts ne se font pas prier pour « remettre ça », et des couples se reforment et forniquent à nouveau, tandis que l'eau chante dans la casserole.

Bientôt, pourtant, l'odeur du café fait par Elan dès qu'Yves a joui, les attirent l'un après l'autre autour de la table, car ils sont tous affamés par cette nuit de débauche.
Un pain entier suffit à peine à ces appétits voraces, et quelques oeufs durs et du fromage viennent heureusement accompagner celui-ci.


Une heure après, nos amis, enfin rhabillés, se sont remis en route pour revenir à la maison, contents de leur séjour en forêt de Saint-Hubert...



Dernière édition par Admin le Ven 19 Fév - 20:05, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://gaykoala.skyrock.com/profil/
colaps
membre émérite
membre émérite


Masculin Cancer Singe
Messages : 109
Date de naissance : 10/07/1956
Date d'inscription : 17/11/2008
Age : 61
Localisation : belgique

MessageSujet: la forêt d' ardennes   Sam 17 Avr - 3:39

Purée, quels scouts!
J' ais l 'impression que j' ais raté des occasions car j' ais aussi été scout mais nous étions très 'sages' même si je matais déjà mon chef en slip !
vivement la suite, je me demandes ce que yves nous réserve à la rentrée des classes !
Revenir en haut Aller en bas
 
Chapitre 22 (bis) - La forêt d'Ardennes (suite)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cité provisoire de la forêt de Montgeon
» Bleu énorme suite à prise de sang
» suite d'épisiotomie
» La ferme du Vauroux, à Bézu-la-Forêt (27).
» MAFIA suite mais pas "fin"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Histoires Gays :: "Yves et le Renard"-
Sauter vers: