Histoires Gays

Nous écrivons pour vous des histoires gays, mais vous pouvez aussi écrire vous-même.Nous serons donc heureux d'échanger des histoires gays, et même d'autres si vous le voulez... Installez-vous, vous êtes chez vous !
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion
Si vous désirez lire nos histoires, inscrivez-vous donc, et vous pourrez le faire avec plaisir, car là, vous ne voyez qu'une partie du forum, ouverte à tous. Pour nous lire vraiment, il faut être MEMBRE... Gaikoala, et son équipe.

Partagez | 
 

 Chapitre 28 - Benjamin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Masculin Balance Dragon
Messages : 1415
Date de naissance : 10/10/1952
Date d'inscription : 11/11/2008
Age : 64
Localisation : Bruxelles - Belgique

MessageSujet: Chapitre 28 - Benjamin   Sam 6 Nov - 18:52

Chapitre 28 - Benjamin


Le village de Bourdic est entouré de verdure et de vignes, de grands champs de lavande aussi, et les propriétés se touchent vigne à vigne, bien souvent. Ainsi, le Mas d'Armand voisine celui d'Eunice, veuve et mère d'un gars un peu simplet qui reste avec elle et qu'Armand avait pris en affection, lui apprenant les gestes nécessaires à  faire progresser la vigne et à amener le raisin à maturité avant de vendre celui-ci à la Coopérative du village, comme lui-même.

Eunice accueille donc chaleureusement « les belges », leur tendant la clé de la maison d'Armand qui avait toujours été vieux garçon et un très bon voisin.
Elle les invite à s'asseoir à sa grande table dans la longue pièce basse de son logis servant à la fois de cuisine et de salle à manger, et leur offre du vin qu'elle déclare elle-même « léger mais pas désagréable », même si la région ne produit pas un grand cru, mais plutôt un bon vin de table.

La brave femme est vive et courageuse, et elle leur explique que sachant qu'ils arrivaient, elle avait été nettoyer entièrement la maison avec son fils Benjamin et mis des draps frais aux lits.

- Oh merci, Eunice, pour tout cela ! s'émeut Céline en ayant fait le tour de la bâtisse avec elle et sa belle-soeur.
- Mais ce n'est que normal, ma bonne dame, l'Armand en faisait tant pour nous vous savez...
- Vous semblez encore émue de sa disparition ?
- Ma foi oui, peuchère, c'était devenu comme un frère pour moi à la mort de mon homme, et Benjamin a tout appris de lui depuis. Il fut comme un second père pour lui, alors...
- Alors lui aussi a eu beaucoup de chagrin, je suppose ?
- Bonne mère oui ! Même plus que de son père, car là il était encore si petit !
- Pauvre garçon...
- Oui, il est bien fragile allez, mon pauvre gars. Mais il se remet doucement. Le plus difficile pour lui est de penser que d'autres personne vont habiter la maison d'Armand, où il se sentait comme chez lui, vous savez.
- Oh, mais il restera le bienvenu ici, bien sûr ! Et nos garçons pourront être des compagnons pour lui s'il le veut. Quel âge a-t-il déjà ?
- De fait, il a vingt ans, maintenant, mais mentalement... il a bien moins, il faut bien le dire !
- D'accord. Pas de problème pour nous : qu'il ne change pas ses habitudes, et qu'il vienne ici quand il veut, bien sûr. Et encore merci pour tout, Eunice.

Les nouveaux propriétaires s'installent donc « chez eux », tout en découvrant d'abord les lieux par un « tour du propriétaire » fait tous ensemble. Outre la grande pièce du bas, et une sorte de « grange-atelier-remise » attenante, l'étage comporte quatre chambres et un grenier où s'entasse des tas de vieilles choses.
La bâtisse est faite de gros moellons, grosses pierres du pays sans doute, recouverte d'un crépi qui est effrité en bien des endroits, laissant voir les pierres qu'il recouvre.
« L'Armand voulait ôter le crépi pour qu'on voie la pierre, puis la rejointoyer, comme l'ancien curé a fait de l'église, mais il a pas eut le temps, le pôvre... » leur avait encore dit Eunice. Alain l'avait assuré qu'ils le feraient sans doute, « à la petite semaine », un peu chaque fois qu'ils viendraient...

Les chambres sont vite réparties entre eux. Une grande chambre à un lit double pour les parents de Pierre, une petite à un lit pour Céline, et les garçons dormiront dans une chambre à deux lits jumeaux, la dernière chambre ne servira pas cette fois.

Eunice ayant décrété que ce soir ils étaient tous ses invités pour le repas du soir, ils se rafraîchissent et s'habillent de frais avant d'aller la rejoindre, avec Benjamin qu'ils n'ont pas encore rencontré.
Ils se rendent donc bientôt au « Mas d'Eunice », distant d'une centaine de mètres à peine, puisque leurs propriétés se touchent directement.

La brave provençale leur a préparé une grosse soupe de légumes, des baguettes, du fromage, et du vin de leur production, pas du tout désagréable.
La table les a tous rassemblés, car Eunice ayant sonné d'une cloche se trouvant à l'extérieur, son fils se montra après quelques minutes, revenant des vignes où il passait ses journées.

Benjamin est un grand gars, bien bâti, avec des cheveux noirs bouclés, un teint basané par le soleil, un petit nez retroussé et un air véritablement angélique. Il a gardé d'ailleurs la voix haut perchée de l'enfance, et le curé du village le fait chanter dans la chorale des enfants aux grandes occasions : il a gardé une voix très pure et fait des solos magnifiques. Les enfants l'adorent, même s'ils le mènent souvent en bateau, mais jamais méchamment car la beauté de sa voix en impose, et son « angélisme » les enchantent malgré eux : ils se battraient tous pour le défendre.

Là, sur le seuil, il semble bien intimidé par les nouveaux venus, mais sa mère lui présente chaque personne, l'une après l'autre, et le force à donner la main. Yves reçoit cette bonne poignée de main du garçon, franche et cordiale, mais aussi réservée. Il lui est aussi accordé un petit sourire, car étant le plus jeune, Benjamin semble attiré par lui, aussi se place-t-il d'office à sa droite à table et ne le quitte-t-il pas des yeux durant le repas, le servant avec empressement si quelque chose vient à lui manquer.

Yves est ému par ce garçon et voit en lui un autre « renard » à apprivoiser, peut-être ?
Mais lequel des deux sera le Petit Prince, cette fois ?
N'est-ce pas lui, cette fois, le Renard, déjà prêt à se laisser dompter par ce regard si doux et si candide  ?

Il fut convenu que demain Benjamin leur ferait faire le tour des vignes, plus importantes qu'il n'y paraissait à première vue.
Mais Eunice les rassura en disant qu'à présent Benjamin suffisait à la tâche pour les deux propriétés, et pour les vendanges, elle s'occuperait de recruter les ouvriers agricoles s'ils le voulaient, « pas de problème »...

La soirée se passa ainsi gentiment, dans la chaleur retombée, et c'est la douceur du ciel provençal, si beau d'étoiles étalées généreusement, qui berça leur nuit.

Bien sûr, Pierre et Yves ont vite fait de pousser leurs lits l'un contre l'autre... pour mieux dormir dans les bras l'un de l'autre, après s'être aimés rapidement, car ils sont fourbus par cette longue journée.

Que leur réservera demain ?


Dernière édition par Admin le Lun 29 Fév - 1:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://gaykoala.skyrock.com/profil/
colaps
membre émérite
membre émérite


Masculin Cancer Singe
Messages : 109
Date de naissance : 10/07/1956
Date d'inscription : 17/11/2008
Age : 61
Localisation : belgique

MessageSujet: Re: Chapitre 28 - Benjamin   Dim 7 Nov - 12:30

Hé hé, encore des aventures avant la rentrée?
Es-ce bien prudent de la part des cousins, pourront-ils faire confiance à Benjamin ?
Suis bien curieux de lire la suite.
Biz.
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin
avatar

Masculin Balance Dragon
Messages : 1415
Date de naissance : 10/10/1952
Date d'inscription : 11/11/2008
Age : 64
Localisation : Bruxelles - Belgique

MessageSujet: Re: Chapitre 28 - Benjamin   Dim 7 Nov - 20:31

Eh bien, on verra ça, pas vrai ? Very Happy

(Mais n'oublies pas : les commentaires, dans l'espace réservé pour)

Amitiés de Gaikoala

_______________________________________________________

Amitiés de Gaykoala ou Alexandre


Revenir en haut Aller en bas
http://gaykoala.skyrock.com/profil/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chapitre 28 - Benjamin   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chapitre 28 - Benjamin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» l'étrange destin de Benjamin Button
» photo siege iseos BBconfort avec benjamin 1 mois et demi
» Benjamin Franklin
» Ocelot - Benjamin
» 41e chapitre de l'Ordre de Château-Thierry

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Histoires Gays :: "Yves et le Renard"-
Sauter vers: