Histoires Gays

Nous écrivons pour vous des histoires gays, mais vous pouvez aussi écrire vous-même.Nous serons donc heureux d'échanger des histoires gays, et même d'autres si vous le voulez... Installez-vous, vous êtes chez vous !
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion
Si vous désirez lire nos histoires, inscrivez-vous donc, et vous pourrez le faire avec plaisir, car là, vous ne voyez qu'une partie du forum, ouverte à tous. Pour nous lire vraiment, il faut être MEMBRE... Gaikoala, et son équipe.

Partagez | 
 

 Apostrophe aux contemporains de ma mort

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Ocazou

avatar

Masculin Lion Singe
Messages : 24
Date de naissance : 17/08/1956
Date d'inscription : 21/05/2011
Age : 61

MessageSujet: Re: Apostrophe aux contemporains de ma mort   Ven 9 Aoû - 21:37

Conversation familière, ton familier, ne veulent pas dire vocabulaire familier, syntaxe relâchée ; mais il est vrai que notre époque tend à confondre tout cela. C'est d'abord la manière d'aborder les sujets et de les faire se succéder dans un ordre qui n'est pas dissertatif qui fait la causerie. La causerie doit s'entendre comme un genre littéraire où l'auteur est dans la situation d'un conférencier : pas une seconde, il ne cherche à disparaître derrière son sujet, à faire oublier que c'est lui qui parle ; un romancier, tout au contraire, cherche à s'effacer derrière ses personnages. Un bel exemple de causerie telle que je l'entends : Les soirées de Saint-Pétersbourg de Joseph de Maistre. Merci de tes encouragements.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Apostrophe aux contemporains de ma mort   Lun 12 Aoû - 4:35


Salut

C’est vrai, on peut avoir un langage châtié et vouloir causer quand même. Ça rejoint à peu près le sens de ma dernière phrase : « ça dépend avec qui tu veux causer.», c’est-à-dire à quelle tranche de la société.  

Écrire un livre, peu importe dans quel genre littéraire, n’est pas une mince affaire.
Par conséquent je te félicite.
Quant au style, je crois qu’un auteur peut difficilement modifier sa façon d’écrire. Il est intimement lié à la personnalité de l’écrivain.  

Bon, pour en finir avec mes commentaires + ou - pertinents, , après quoi je te laisse en paix, je ne sais toujours pas pourquoi tu as choisi ce sujet et ce genre littéraire.
Pour le sujet, j’en suis venu à présumer que la mort d’un proche n’y était pas étrangère.  
Pour le genre, le rôle de conférencier autorise une personne à émettre ses idées sans se faire interrompre : «pas une seconde, il ne cherche……à faire oublier que c'est lui qui parle» . C’est aussi la position de l’enseignant qui s’adresse à la classe.  Il me semble déceler dans cette pratique une ruse de l’auteur pour imposer ses opinions.

J’ai voulu savoir ce qu’impliquait une «publication à compte d’éditeur». Si je comprends bien, l’auteur cède tous ses droits et obtient en retour une maigre rémunération sur les livres vendus. C’est moche. Mais vu d’un autre angle,  je suppose que c’est la façon la moins dispendieuse de se faire connaître. Un auteur, une fois connu, peut négocier des termes plus profitables pour les contrats ultérieurs. Pas évident !

Pour faire une meilleure promotion de ton livre il faudrait que les invités aussi puissent voir la couverture avec des adresses où le commander. Je suppose qu’on peut aussi l’acheter en numérique. Présentement ta promotion sur ce forum ne rejoint que les membres.

Je pourrais aussi le mettre sur mon forum en page d’accueil. Sous la rubrique «Bouquins des membres » (en construction). Il y a peu de membres mais plusieurs visiteurs chaque jour. Ça ne peut pas nuire.
Évidemment si tu y consens.
http://quovadis.forumactif.org/
amicalement  
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin
avatar

Masculin Balance Dragon
Messages : 1416
Date de naissance : 10/10/1952
Date d'inscription : 11/11/2008
Age : 65
Localisation : Bruxelles - Belgique

MessageSujet: Re: Apostrophe aux contemporains de ma mort   Lun 12 Aoû - 19:02

Les amis,

Je me permets de renchérir, car le forum de notre ami Microbius est très bien fait !

J'ai lu vos intéressants échanges, mais n'ai point voulu vous interrompre. A présent que vous arrivez en conclusion de votre discussion, je me permets donc cette mini-intervention.

Moi aussi, Ocazou, je trouve ton style quelque peu alambiqué quelquefois, mais c'est de la belle littérature assurément : il faut juste, comme pour Proust à mon avis, te lire par petites doses, sans vouloir en lire trop à la fois, sous peine de perdre le fil... Enfin, c'est mon avis, et n'y voit surtout pas une remarque négative, que du contraire ! Ton écriture, c'est du solide !

Je vous salue tous les deux,


_______________________________________________________

Amitiés de Gaykoala ou Alexandre


Revenir en haut Aller en bas
http://gaykoala.skyrock.com/profil/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Apostrophe aux contemporains de ma mort   Lun 12 Aoû - 19:42

Salut Alex

Puisque que tu te manifestes, j’en profite pour te proposer de mettre tes oeuvres en vitrine, puisque tu es aussi membre de mon forum. Je vais aussi tenter de contacter ton cousin Léo qui lui aussi a publié un livre pour demander son autorisation.
Comme je disais , écrire un bouquin n’est pas une mince affaire et j’admire les gens qui y parviennent. Malheureusement la récompense n’est pas à la hauteur de l’effort. Il faut donc faire de la promotion. Aujourd’hui, la pub mène le monde. Alors si je peux être utile, même marginalement, pourquoi pas.

amicalement
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Apostrophe aux contemporains de ma mort   Lun 12 Aoû - 21:27

Re-salut Alex

J'ai fait l'expérience sur mon forum. J'ai mis la couverture de ton livre avec lien vers le premier épisode. Seuls les membres peuvent voir la rubrique pour le moment mais je voudrais la rendre disponible aux invités, si tu es d'accord.
J'avais 14 épisodes de ce livre sur le forum. J'ai fait en sorte que seul le premier soit accessible aux invités.

J'attends donc de tes nouvelles.

a+
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin
avatar

Masculin Balance Dragon
Messages : 1416
Date de naissance : 10/10/1952
Date d'inscription : 11/11/2008
Age : 65
Localisation : Bruxelles - Belgique

MessageSujet: Re: Apostrophe aux contemporains de ma mort   Mer 14 Aoû - 16:24

C'est gentil tout plein à toi, Microbius !  
Je suppose que tu parles de mon livre "Militaire, oui... mais gay !"  ?
Celui-là n'est en effet pas sorti autrement que en e-book, et il semble avoir un certain succès d'ailleur, aussi vaut-il mieux le pas déflorer trop le sujet et ne mettre que le premier épisode en "visible" comme j'ai fais ici je crois (j'ai effacé les autres). Comme tu as moins de membres, c'est moins grave si on vient les lire chez toi : c'est la moitié du livre à peu près ces 14 chapitres puisqu'il y en a une trentaine...

J'en parle aussi à mon cousin Léo pour son bouquin, tu es adorable !
Ve sera aussi pour moi l'occasion de te rendre visite, ce que je n'ai plus fait depuis longtemps, sorry...

Bisous de ton ami Alex,

_______________________________________________________

Amitiés de Gaykoala ou Alexandre


Revenir en haut Aller en bas
http://gaykoala.skyrock.com/profil/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Apostrophe aux contemporains de ma mort   Mer 14 Aoû - 17:30

Salut Alex

D'accord. J'ai aussi pris l'initiative de mettre le livre de Léo en page d'accueil à côté du tien.
Si jamais ça ne fait pas son affaire je le retirerai.
Les visiteurs ne peuvent lire que ton premier épisode.

Ocazou n'a pas l'air très enthousiaste de ma suggestion, je vais donc attendre son avis avant de procéder.

amicalement
bonne journée
Revenir en haut Aller en bas
Ocazou

avatar

Masculin Lion Singe
Messages : 24
Date de naissance : 17/08/1956
Date d'inscription : 21/05/2011
Age : 61

MessageSujet: Re: Apostrophe aux contemporains de ma mort   Jeu 15 Aoû - 4:15

Mais non mais non, pas du tout.
Je suis toujours très sensible à l'intérêt que mon texte suscite.
Vu les sommes en jeu, vous pouvez mettre sur votre forum des extraits aussi larges que vous voulez !
(d'ailleurs je vais aller m'y inscrire.)

study 
Revenir en haut Aller en bas
Ocazou

avatar

Masculin Lion Singe
Messages : 24
Date de naissance : 17/08/1956
Date d'inscription : 21/05/2011
Age : 61

MessageSujet: Re: Apostrophe aux contemporains de ma mort   Jeu 15 Aoû - 4:15

(déléatur)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Apostrophe aux contemporains de ma mort   Jeu 15 Aoû - 21:40


Tu vas devenir riche comme Crésus.
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin
avatar

Masculin Balance Dragon
Messages : 1416
Date de naissance : 10/10/1952
Date d'inscription : 11/11/2008
Age : 65
Localisation : Bruxelles - Belgique

MessageSujet: Re: Apostrophe aux contemporains de ma mort   Ven 16 Aoû - 13:16

Je suppose que cette dernière remarque est pour Ocazou, Microbius ?
Car pour moi, ce n'est vraiment pas le cas... mais ce n'est pas non plus le but recherché, heureusement.
Moi je suis déjà heureux d'écrire pour mon propre plaisir, et si je suis lu, c'est un plaisir en plus. Si je sui commenté, alors c'est le nirvana, car on a bien voulu se penser sur mon oeuvre un moment. Le pied, non ?

J'imagine que toi, Ocazou, qui aimes surtout ce que tu appelles des "causeries", tu dois aussi aimer avoir des réponses, des commentaires ?

_______________________________________________________

Amitiés de Gaykoala ou Alexandre


Revenir en haut Aller en bas
http://gaykoala.skyrock.com/profil/
Ocazou

avatar

Masculin Lion Singe
Messages : 24
Date de naissance : 17/08/1956
Date d'inscription : 21/05/2011
Age : 61

MessageSujet: Re: Apostrophe aux contemporains de ma mort   Ven 16 Aoû - 16:57

Des « retours », des commentaires, il y en a, mais ils sont bizarres. Comme faits par des gens qui ont éprouvé l'envie de parler d'Apostrophe aux contemporains de ma mort (et je leur en sais gré), mais qui ont été incapables de dépasser des préliminaires et des questions de forme pour entrer en matière. Est-ce parce qu'il n'y a pas d'intrigue résumable ?
Par exemple la critique qu'un lecteur a déposée sur le site du Furet du Nord est celle de quelqu'un qui ne sait pas trop quoi penser. Oui, mais il a pris la peine de la rédiger cette critique ; c'est donc que le texte lui importait.
Autre exemple : en septembre et octobre 2012, l'écrivain Renaud Camus et son copain ont rituellement lu Apostrophe aux contemporains de ma mort pendant leurs siestes, comme en témoigne l'agenda que Renaud Camus publie sur Internet.
http://www.renaud-camus.net/le-jour-ni-l'heure/2012/09/22
http://www.renaud-camus.net/le-jour-ni-l'heure/2012/09/23
http://www.renaud-camus.net/le-jour-ni-l'heure/2012/10/06
http://www.renaud-camus.net/le-jour-ni-l'heure/2012/10/07
http://www.renaud-camus.net/le-jour-ni-l'heure/2012/10/10
http://www.renaud-camus.net/le-jour-ni-l'heure/2012/10/17
http://www.renaud-camus.net/le-jour-ni-l'heure/2012/10/19
http://www.renaud-camus.net/le-jour-ni-l'heure/2012/10/24
Ce qui, au moins, témoigne d'un intérêt certain pour le texte. Pas une seule critique n'accompagne la mention de cette lecture assidue. Quand est paru Vue d'œil, journal de Renaud Camus pour l'année 2012, je suis allé voir s'il y avait dedans une trace d'Apostrophe aux contemporains de ma mort (que j'aurais évidemment utilisée pour une utile promotion). Non, rien. Alors ??
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Apostrophe aux contemporains de ma mort   Sam 17 Aoû - 5:26

Alors ??

Je ne connais pas l’influence de ce journal renaud-machin mais si c’est une sorte de référence, alors oui, d’un point de vue marketing, c’aurait pu mousser les ventes.
Le silence est une critique en soi.
Nous vivons dans une société de consommation. C’est l’époque du jetable, du prêt-à-porter, des produits faciles à consommer.

Oui Alex, c’était une tentative d’humour à l’endroit d’Ocazou.
Tu as raison, écrire procure un plaisir en soi. Si le succès vient avec, tant mieux.

Pour ma part je n’aime pas le mot critique. Dans mon esprit, à tort ou à raison , il a une connotation négative. Qui suis-je pour critiquer ?  Je n’ai pas de compétences en la matière. Par contre, donner son humble avis est très correct. On a même le droit de dire qu’on aime pas. Ça n’enlève rien à la qualité du texte. Ça n’engage que nous mêmes.  

En passant, au-cas-où c’est  la fête de quelqu’un aujourd’hui…
plein de bonheurs, petits et grands.  

Amicalement
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin
avatar

Masculin Balance Dragon
Messages : 1416
Date de naissance : 10/10/1952
Date d'inscription : 11/11/2008
Age : 65
Localisation : Bruxelles - Belgique

MessageSujet: Re: Apostrophe aux contemporains de ma mort   Sam 17 Aoû - 15:57

Eh oui, tu dis bien, ami Microbius : Bon Anniversaire à notre ami "Ocazou", puisque c'est bien aujourd'hui !

Je suis d'accord avec toi au sujet de la critique, Microbius, cependant, si elle est constructive, même négative elle ne me dérange pas, personnellement.
Ceci dit, il faut que je me rende sur ton forum, mais je dois toujours chercher pour le trouver (ma mémoire me fait défaut...), ne devrais-tu pas en mettre ici le lien poiur ceux qui désireraient te rejoindre ? Mais bon, je crois qu'il est dans ton profil, aussi vais-le le trouver facilement. A bientôt.


_______________________________________________________

Amitiés de Gaykoala ou Alexandre


Revenir en haut Aller en bas
http://gaykoala.skyrock.com/profil/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Apostrophe aux contemporains de ma mort   Sam 31 Aoû - 20:56

Salut
Dans l’extrait de la «La mort du père», j’aime assez les tournures mises de l’avant dans le paragraphe où l’auteur s’attarde à expliquer l’embarras des personnages à leur dernier face à face.  
Le silence dans ce cas-ci est l’aboutissement logique d’une relation difficile entre le père et le fils, une sorte d’incompatibilité que la présence de la mort n’a aucune chance de réconcilier.

Le choix de se taire en pareil moment est plus fréquent qu’on pourrait le croire. Personnellement je crois que c’est la meilleure solution. On opte plus ou moins pour le statu quo, pour l'éternité. À quoi sert de penser qu’on peut tout aplanir à la dernière heure. Mieux vaut partir dans le respect de nos divergences.
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin
avatar

Masculin Balance Dragon
Messages : 1416
Date de naissance : 10/10/1952
Date d'inscription : 11/11/2008
Age : 65
Localisation : Bruxelles - Belgique

MessageSujet: Re: Apostrophe aux contemporains de ma mort   Dim 1 Sep - 12:26

J'ai du mal à imaginer la situation, qui est quelque peu cruelle, mais compréhensible...
Ton argument se tient cependant, même s'il est malheureux, à mon sens, de rester ainsi en désaccord "pour l'éternité", comme tu dis !
Quelque chose comme : "part tout de même en paix" devrait pouvoir être dit...

_______________________________________________________

Amitiés de Gaykoala ou Alexandre


Revenir en haut Aller en bas
http://gaykoala.skyrock.com/profil/
Ocazou

avatar

Masculin Lion Singe
Messages : 24
Date de naissance : 17/08/1956
Date d'inscription : 21/05/2011
Age : 61

MessageSujet: Re: Apostrophe aux contemporains de ma mort   Sam 7 Sep - 15:26

Ma foi, les questions que vous soulevez sont pourpensées dans le texte même. Une réponse ne serait que redite.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Apostrophe aux contemporains de ma mort   Sam 7 Sep - 20:37

Salut


En fait, je mentionne que les réflexions du texte collent bien à la réalité dans certains cas. Je ne fais donc qu’appuyer ce qui est finement pourpensé dans le texte. Et je comprends,  il n’y a rien à ajouter à ce passage si bien ficelé.  

C’est mon témoignage, rien de plus car je base mon commentaire sur mon vécu et je souligne en sous-entendu que mon cas n’est pas unique. (Affirmation subjective et gratuite…) Les divergences ne débouchent pas toujours sur des conflits ouverts. Plus souvent qu’autrement on se rend compte qu’un abysse sépare nos positions et c’est plutôt le silence qui s’installe. Un silence que la mort ne fait que cimenter.

Aussi, je tentais indirectement de délier des langues et entraîner un flot d’autres témoignages de la part des membres sur leurs propres rapports avec leur père . Leur famille.

Il ne faut pas exclure que j’ai possiblement tout compris de travers. Je voulais juste signaler que j’aimais bien ce passage sur le débat intérieur qui se joue à l’approche de la mort du père. Je peux identifier des sentiments que j’ai connus. C’est tout. Je n’aurais pas pu les exprimer aussi bien.  

C’est vrai Alex qu’il y a quelque chose de malheureux à laisser en suspens des désaccords. Mais parfois les gens sont comme l’eau et l’huile. Ça ne se mélange pas.    


amicalement  
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Apostrophe aux contemporains de ma mort   

Revenir en haut Aller en bas
 
Apostrophe aux contemporains de ma mort
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» mort tragique d'un pompier talantais dans le var
» 1087 - Mort de Guillaume le Conquérant à Rouen ...
» Paulo le poulpe est mort !!!!!!!!!
» Forum Mort Sûre
» Questions sur la vie apres la mort

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Histoires Gays :: Vos textes-
Sauter vers: