Histoires Gays

Nous écrivons pour vous des histoires gays, mais vous pouvez aussi écrire vous-même.Nous serons donc heureux d'échanger des histoires gays, et même d'autres si vous le voulez... Installez-vous, vous êtes chez vous !
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion
Si vous désirez lire nos histoires, inscrivez-vous donc, et vous pourrez le faire avec plaisir, car là, vous ne voyez qu'une partie du forum, ouverte à tous. Pour nous lire vraiment, il faut être MEMBRE... Gaikoala, et son équipe.

Partagez | 
 

 Santé: Informations sur le SIDA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rémi

avatar

Masculin Scorpion Singe
Messages : 8
Date de naissance : 14/11/1992
Date d'inscription : 31/05/2011
Age : 24
Localisation : Arras / france

MessageSujet: Santé: Informations sur le SIDA   Jeu 23 Juin - 18:29

Salut les AMIS
voici un texte fait par mon Tonton Paulo qui j'espére vous aidera à rester en bonne santé tout en prenant du plaisir.



Information sur le SIDA:


Avant de me lancer dans le thème du VIH/SIDA, on va établir quelques bases. L’Homme est un organisme complexe, qui a plusieurs organes avec chacun leurs spécialités. Tous les organes ont comme unité la plus petite une cellule. Le dessin ci-dessous est un schéma grossier d’une cellule type qui peut servir pour toutes les cellules du corps excepté les cellules rouges. Je vais te décrire l’importance des 3 éléments dessinés.

A) La Membrane plasmique :
c’est une structure souple mais qui permet de garder le milieu intérieur séparé du milieu extérieur. C’est imperméable (ne laisse pas pénétrer) beaucoup d’éléments qui circulent en dehors de la cellule. Donc pour que quelque chose rentre il faut un récepteur spécial (un genre de porte). Et pour sortir de la cellule il faut être dans un contenant spécial qui peut s’attacher à la membrane, les vésicules.

B) Le Cytoplasme :
Constitue la majorité de la cellule, c’est un espace où les protéines sont produites mais où il y a également l’utilisation du sucre pour pouvoir donner l’énergie à la cellule.

C) Le Noyau :
Le noyau est séparé du reste du cytoplasme par sa propre membrane. C’est dans le noyau que se trouve le code génétique. Chez les humains, toutes les cellules ont le même code. Chez la plupart des êtres vivants, ce code génétique est sous forme d’ADN (acide diribonucléique). L’ADN contient les plans de fabrications de toutes les protéines du corps. Dans le noyau il y aussi les moyens de reproduire l’ADN si la cellule a besoin de se diviser. Alors comment produit-on la protéine si l’information est séparée de l’endroit où la protéine est fabriquée? Regarde le prochain paragraphe pour la réponse !


II La fonction de la cellule
Le schéma représente les étapes de fabrication d’une protéine. L’ADN en rouge est une longue ficelle d’information. Quand la cellule a besoin d’une protéine spécifique, il y a des protéines spéciales qui vont être activées pour trouver l’endroit dans l’ADN qui a l’information sur cette protéine. Une protéine se met alors à lire et produit un brin d’ARN (acide ribonucléique). L’ARN (en bleu) est beaucoup plus petit et il contient l’instruction de comment faire une protéine spécifique. Et il faut donc différents ARN pour faire différentes protéines.
Maintenant une fois l’ARN fabriqué, il est envoyé en dehors du noyau vers le cytoplasme. Et dans le cytoplasme il y a des ouvriers qui vont s’accrocher à l’ARN et fabriquer la protéine. L’ARN peut être utilisé par plusieurs ouvriers en même temps jusqu’à ce qu’il y a assez de protéine (en vert).
Des fois la protéine doit sortir de la cellule et alors les ouvriers envoient plusieurs protéines être mises dans une boite (une vésicule). Sans cette vésicule, la protéine ne peut pas sortir. Une fois les protéines dans la vésicule, la vésicule s’accroche à la membrane plasmique et libère son contenu dans le monde extérieur.


III Le système immunitaire
Le système immunitaire est complexe. Mais le résumé simple est qu’il y 3 types de cellules : les cellules T, les cellules B et les nettoyeuses

a) Les cellules T :
C’est des cellules qui tuent les microbes et s’occupent de tuer des cellules humaines infectées. Il y a un sous-groupe de cellules T qui s’occupent d’organiser la défense du corps, c’est les cellules CD4. Le CD4 c’est une marque que la cellule porte sur sa membrane. Sans ce général le corps ne peut pas organiser une réponse et donc on devient vulnérable à toutes sortes d’infections.

b) Les cellules B :
Ce sont des cellules comme des porte-avions, elles prennent l’information de la cellule T CD4, et elles fabriquent des avions (des anticorps) dessiner pour attaquer l’envahisseur. Et donc la cellule B n’a pas besoin d’être proche pour avoir un effet. Les anticorps font des trous dans la membrane des bactéries mais fait aussi en sorte que les cellules T reconnaissent encore mieux l’ennemi et l’attaque de façon plus spécifique.

c) Les cellules nettoyeuses :
C’est des cellules qui enlèvent les débris de la guerre que ce soit du microbe ou des cellules immunitaires.


IV Le VIH
Voici le virus !
Le VIH c’est un virus qu’on a trouvé spécifiquement chez l’humain. Ça particularité est de bloquer notre système immunitaire. Et quand on bloque le système immunitaire on parle d’IMMUNO-DÉFICIANCE. De là le nom du virus : le virus de l’immunodéficience humaine (VIH). Il y a également un virus similaire chez le singe qui fait l’immunodéficience du singe.

a) Les virus en général.
Un virus c’est un organisme qui a du matériel génétique mais qui a besoin d’envahir une cellule pour pouvoir produire des protéines du virus et son matériel génétique. De cette manière la cellule hôte se met à produire des milliers de virus. Pour ce faire l’ADN du virus doit rentrer dans le noyau et s’attache à l’ADN de l’hôte et dit à la cellule de produire les produits dont le virus a de besoin.

b) VIH :
le matériel génétique du VIH c’est l’ARN. Dans la cellule humaine l’ARN se trouve surtout dans le cytoplasme. Alors pour prendre contrôle de la cellule hôte, le VIH fait convertir son ARN en ADN dès que le virus rentre dans la cellule. La transcriptase inverse fait la traduction de l’ARN à l’ADN. L’ADN du virus rentre alors dans le noyau et s’intègre à l’ADN de la cellule hôte.

c) Les types de VIH :
Il y a en gros deux souches de VIH. Le VIH -1 plus commun en Europe, les Amériques et l’Asie. Et le VIH-2 plus commun en Afrique. Le VIH-2 est moins agressif que le VIH-1. Mais on sait que le VIH-1 a plusieurs sous-types. Donc deux personnes infectées au VIH-1 pourraient avoir deux sous-types différents. Et il est possible de transmettre l’autre sous-type à son partenaire s’ils ont des relations non-protégées.


III Comment on attrape le VIH:
Le mode de transmission est par contact avec des liquides du corps où il pourrait y avoir des cellules blanches c’est-à-dire le sang, le sperme, les sécrétions vaginales et l’urine. La salive et les larmes continent très peu de cellules blanches et il n’y a jamais eu de preuve de transmission dans les familles ou il y a des contacts réguliers. Le problème se produit par contre avec les lames de rasoir ou les brosses à dent surtout si la personne infectée a des gencives qui saignent. Le contact pénis-anus est le plus risqué vu que la muqueuse anale est mince. Le contact pénis-bouche a le moindre risque MAIS il est encore possible d’attraper le VIH parce que la quantité de VIH nécessaire pour infectée une personne par la bouche est 6000 fois moindre que par l’anus. Et la personne qui suce peut se faire infecter même si l’autre n’éjacule pas dans sa bouche. Donc le plus risqué est la personne qui suce ou celui qui se fait pénétrer l’anus. La personne qui se fait sucer ou celui qui pénètre a un risque moins grand mais il peut tout de même se faire infecter.
Si en plus des sécrétions normales il y a du sang le risque de transmission du VIH augmente. Les gens les plus à risque pour le VIH sont les homosexuels et les gens qui utilisent des drogues injectables. Mais le groupe qui a le plus de nouvelles infections au VIH sont les jeunes femmes.


IV Évolution de la maladie :
Une fois que le VIH est dans le sang de la personne, le virus cherche sa cellule préférée qui sont des cellules du système immunitaires qui ont le récepteur CD4. Elles se trouvent partout dans le sang et le cerveau ! Quand ces cellules sont envahies, là les problèmes commencent parce que le corps manque de généraux pour diriger la guerre. Et même si on en fabrique des nouveaux généraux. Ils se font éventuellement prendre par les nouveaux virus mais ça n’arrive pas tout en même temps.
Alors tu dois te poser une question : est-ce qu’on devient plus vulnérable aux autres maladies? Et bien tu as raison! Moins il y a de cellules CD4 plus on devient à risque d’attraper certaines maladies. C’est quand on commence à attraper ces maladies rares que l’on parle de SIDA (Syndrome d’Immunodéficience Acquise). Le VIH et SIDA est donc un spectrum de maladie. Et éventuellement c’est une infection suffisamment forte ou de multiples petites infections en même temps qui vont tuer la personne avec le SIDA. Les maladies opportunistes que l’on voit sont :
1- Candidose (même chose que le muguet chez les bébés – la langue blanche)
2- Des diarrhées abondantes
3- Tuberculose
4- Mycobactériose (similaire à la tuberculose)
5- récurrence d’infection de l’herpès
6- récurrence de zona (dû à la varicelle)
7- maladie de kaposi (un cancer rare de la peau dû à un virus de l’herpès)
8- pneumonie (pneumocystose par pneumocyste gondi)
9- aspergillose / histoplasmose qui sont champignons communs qui normalement ne provoque des pneumonies que chez des gens immuno-compromis
Du coté personnel j’ai vu une personne mourir à la suite d’une pneumocystose et c’était horrible vu que la personne manquait d’air malgré l’oxygène.
Combien de temps ça prend de passé de VIH à SIDA ? C’est très variable. Chez les gens non traité ça pourrait arriver au bout de quelques semaines voir quelques mois. Chez quelqu’un qui prend des médicaments on a vu des gens survivre 10-15 ans et pour certain jusqu’à 20 ans.


V Comment on fait pour savoir si on a la maladie
C’est par un test de sang en 2 étapes. La première étape cherche des anticorps contre le virus. Cette étape est faite par un test d’ELISA. La deuxième étape se fait seulement si le premier test est positif. La deuxième étape cherche les protéines du VIH. C’est le deuxième test qui est nécessaire pour dire qu’on a le VIH. Cette deuxième étape se fait par Western blot. Le sang de la personne est traité puis l’échantillon est mis dans un gel spécial. Du courant force l’immigration du sang dans le gel. En faisant ça on sépare les protéines ce qui permet de plus facilement trouver les protéines du VIH. Une autre façon de dire qu’on a le VIH c’est dire qu’on est séropositif. Séronégatif c’est si on n’a pas le VIH.
Les tests de détection sont bons mais il faut que le VIH soit présent pour au moins 6 semaines chez la personne pour que les premiers anticorps soient présents. Donc si on fait le test avant ce temps, ça risque d’être un faux négatif. Pour compliquer la chose le VIH peut rentrer et être inactif pour quelques mois. Idéalement il faudrait faire le test à la 6e semaine après exposition, puis au 3e et 6e mois. Après ça on peut considérer que la personne est réellement négative.
Les tous premiers signes de l’infection au VIH pourraient faire penser à un petit rhume. Un peu de fièvre, on ne sent pas bien. Cliniquement la personne peut avoir des glandes énormes au cou. Ces signes peuvent être présents pour quelques temps mais ça peut être transitoire. Une fièvre de nuit est aussi possible. Mais en brefs les signes sont peu spécifiques au VIH.
Anciennement, la plupart des gens étaient détectes parce qu’il développait une des infections rares. De nos jours on encourage les médecins à faire le dépistage sur toute personne à risque et d’un même phénomène les homosexuels demandent beaucoup le dépistage. Mais pour avoir le SIDA il faut développer une de ces maladies rare mentionnées plus haut.


VI La prévention
Le seul bon moyen de traiter le VIH c’est de ne pas l’attraper. Et pour empêcher ça c’est de ne pas avoir de relations sexuelles, mais ça c’est difficile ! Alors si tu décides d’essayer des trucs avec garçon ou fille il faut porter un condom ou préservatif ou capote. Quand on l’utilise bien c’est efficace à plus de 99% et il faut utiliser un lubrifiant à base d’eau et pas des huiles (par exemple la vaseline).



VII D’où vient le virus

L’origine n’est pas certaine. Certains parlent d’une transmission du singe vers l’humain (morsure par exemple) mais une thèse plus récente parle que la maladie a peut-être commencé au moment du développement du vaccin contre la polio. Le vaccin injectable a été développé par une équipe en Afrique. Mais pour le faire il fallait injecter des singes et récupérer par la suite le vaccin de l’animal. Et il est possible qu’un des singes étaient contaminé. Et de là le virus s’est propagé au gens par le vaccin. Et ces premiers étaient surtout en Afrique. J’ai lu un article il y a environ 10 ans qui donnait l’âge du virus du VIH dans l’ordre des 50 à 300 ans


VIL Les traitements
Les médicaments que les médecins ont pour arrêter le VIH travaillent de plusieurs façons mais le but essentiel est d’empêché le virus de se reproduire et attendre que les CD4 réapparaissent par elles-mêmes. Il y a 3 classes de médicaments qui sont utilisés couramment. Aucun de ces médicaments guéris une personne ! Mais le nom de chacun est peu important car le but est soit d’empêcher de former de l’ADN du virus, soit bloquer la formation des nouveaux virus ou soit empêcher que l’ADN du virus s’intègre dans l’ADN du hôte.
Il faut en générale une combinaison de 3-4 médicaments pour mettre le VIH en contrôle. Mais je suis certain que tu te demandes: comment est-ce qu’on sait si les médicaments fonctionnent ?
Bonne question ! Pour ce faire les médecins vont demander un test pour savoir la concentration du virus dans le sang. On appelle ça la CHARGE VIRALE. On arrive assez souvent à des comptes de 0 grâce aux médicament! Et l’autre chose qu’on surveille c’est le nombre de cellules CD4. Pour le compte de CD4 il y a 2 nombres à se rappeler. Un compte CD4 de 500 est considéré suffisant et le risque de ces infections rares est presque nul. A 300 on commence à recommander des antibiotiques pour prévenir certaines des maladies décrites plus haut.
Donc plus la charge virale est basse et le compte CD4 est haut, moins il y a de risque d’avoir le SIDA et moins il y a de chance de transmettre le virus à une autre personne. MAIS il faut toujours porter le préservatif ou la capote même pour sucer!


VIII Les problèmes des médicaments
Dans les premières années après la découverte du virus du VIH, les gens pouvait prendre de 10 à 20 tablettes 3-5 fois par jour. De nos jours on peut souvent limiter le nombre de tablettes à 4-6 par jour parce qu’on réussit à intégrer 2 médicaments ensembles. Mais avec autant de médicament ensemble, il arrive souvent que les pilules te font sentir plus malade que rien prendre. Mais sans médicament, une personne avec VIH arrive en quelques semaines ou s’il est chanceux en quelques mois au stade SIDA.
Alors les effets les plus sérieux de ces médicaments sont: d’augmenter le taux de cholestérol (ce qui peut causer des maladies du cœur), ils peuvent causer des problèmes au foie parce que ces médicaments sont toxiques au foie. Les médicaments peuvent provoquer des douleurs aux muscles et ça arrive parfois à la destruction des muscles. Ca peut causer une inflammation de la langue et peut provoquer un changement au gout de la nourriture. Les gens peuvent perdre beaucoup de poids. Et des fois ils n’arrivent pas à digérer la nourriture bien.
Des effets moins sérieux mais qui limitent beaucoup la vie de tous les jours sont : la nausée, de la diarrhée, de la fatigue, des douleurs aux articulations. Il y a des médicaments qui causent des problèmes de mémoire.
Pour confondre les choses l’infection au VIH en soit peut causer une démence du VIH – c’est-à-dire que la personne ne se rappelle pas qui sont les gens autours.


IX Les Mythes autour du VIH
Une personne avec VIH n’a le plus souvent aucun signe externe qu’il est atteint.
Un moustique ne transmet pas le VIH.
On ne peut pas attraper le VIH par un bec, serrer les mains ou en allant dans une toilette publique
Se rincer la bouche après une pipe ne protège en rien contre le VIH et la salive ne tue pas le virus
Revenir en haut Aller en bas
Paulo



Masculin Lion Buffle
Messages : 14
Date de naissance : 11/08/1973
Date d'inscription : 03/06/2011
Age : 44

MessageSujet: Re: Santé: Informations sur le SIDA   Mer 6 Juil - 5:44

Merci Rem de l'avoir publié! Et si quelqu'un a des questions n'hesiter pas a m'ecrire!
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin
avatar

Masculin Balance Dragon
Messages : 1415
Date de naissance : 10/10/1952
Date d'inscription : 11/11/2008
Age : 64
Localisation : Bruxelles - Belgique

MessageSujet: Re: Santé: Informations sur le SIDA   Mer 28 Mar - 21:16

Tout cela est super intéressant, même si c'est souvent connu, on en apprend encore !

Merci Remy et Paulo !

A vous revoir bientôt ?

_______________________________________________________

Amitiés de Gaykoala ou Alexandre


Revenir en haut Aller en bas
http://gaykoala.skyrock.com/profil/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Santé: Informations sur le SIDA   

Revenir en haut Aller en bas
 
Santé: Informations sur le SIDA
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Informations chassis Loola Bébé Confort
» Protège carnet de santé
» C'est prouvé, travailler trop nuit gravement à la santé
» Fettucini Alfredo santé
» Payer pour sa santé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Histoires Gays :: Vos textes-
Sauter vers: