Histoires Gays

Nous écrivons pour vous des histoires gays, mais vous pouvez aussi écrire vous-même.Nous serons donc heureux d'échanger des histoires gays, et même d'autres si vous le voulez... Installez-vous, vous êtes chez vous !
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion
Si vous désirez lire nos histoires, inscrivez-vous donc, et vous pourrez le faire avec plaisir, car là, vous ne voyez qu'une partie du forum, ouverte à tous. Pour nous lire vraiment, il faut être MEMBRE... Gaikoala, et son équipe.

Partagez | 
 

 Les amours d'Alexis 32

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Masculin Balance Dragon
Messages : 1416
Date de naissance : 10/10/1952
Date d'inscription : 11/11/2008
Age : 65
Localisation : Bruxelles - Belgique

MessageSujet: Les amours d'Alexis 32   Dim 8 Fév - 0:33


Naïvement, j'avais pensé qu'à la suite de l'intronisation à la C.I.A. et du cocktail-partouze qui suivit, je retrouverais une intimité duale avec Pierre et passerais la nuit dans son manoir de BELLEMONT avant de regagner mes pénates lyonnaises le lendemain, un lundi.
C'était oublier le fait que membre, benjamain de surcroît, de la compagnie, je me trouvais désormais sous l'autorité, voire autoritarisme, du Grand-Maître et perdais de mon indépendance, tout du moins quant à ma vie sexuelle.
C'était aussi omettre qu'il m'était désormais imparti d'évoluer entre
l'amant (Pierre),
les membres à rencontrer en assemblées ou, de manière plus privée, lors de leur passage dans ma ville ou ses environs,
et les "amis", ces compléments - que je situe mal - de l'amant.

La veille, en me rendant à CULOZ pour rejoindre Pierre, j'avais fait leur connaissance dans le train, en compagnie du Grand-Maître.
Je savais qui ils étaient pour les avoir croisés,
l'aîné, Jacques, à mon domicile où, comme antiquaire, il fut appelé à faire l'inventaire et l'évaluation des meubles laissés par mes parents à leur décès,
Jérome, le cadet, un peintre dont la renommée commence à être bien acquise, et au vernissage d'une exposition duquel j'avais assisté avec ma grand-mère.
Ils me parurent sympathiqeus et bien faits, donc susceptibles de devenir des "amis" au sens ambigü du réglement de la Confrérie Internationale de l'Amour.

Pierre, auquel est affecté un couple mixte d'amis - que je n'ai à fréquenter pas plus que lui ne doit prendre contact avec mes propres amis -
Pierre, donc, me dépose en gare de BELLEGARDE au terme d'un trajet durant lequel ma main gauche et la sienne, droite de conducteur, ne cessent de caliner nos cuisses, voire nos bosses, et d'être portées à nos lèvres pour des baisers tendres. Cela est touchant, surprenant aussi de la part d'amants qui s'apprêtent à aller séparément vers des personnes dont on devine que l'amitié ne sera pas platonique.
Selon Pierre et le Grand-Maître de la C.I.A., il peut y avoir - et cela serait même souhaitable pour chacun - amour et infidélité physique!!!!
Quoiqu'il en soit, je ne m'affole plus de rien, allant de découvertes en découvertes, 48 heures eulement après la perte de mon pucelage.

Rejoignant Jacques et Jérome sur le quai de la gare, nous avons la chance de trouver, dans le train, un espace à 4 places, personne ne venant occuper celle demeurée vide.
Durant l'heure et demie de voyage, nous échangeons des sourires prometteurs d'une bonne entente et je les entends avec plaisir exprime leurs souhaits à mon égard :
- le désir éprouvé depuis environ un an de leur affection commune envers un "troisième homme", imaginé de mes 20 ans - soit de même différence d'âge entre le cadet et moi qu'entre ce premier et l'aîné, 15 ans dans les deux cas,
- des relations très tendres avec beaucoup de douceur, de la sincérité et de l'intimité dans nos rapports affectifs,
- outre ,pour Jérome, le plaisir de faire des portraits de ma jeune personne et, en ce qui concerne Jacques des videos, sujet sur lequel, par pudeur ou pour ne pas m'effrayer, il demeure assez laconique.

Tout cela me séduit, d'autant qu'énoncé avec grâce et sans insistance, comme on le fait de projets que l'on ne veut pas imposer.
Répondant sobrement mais par l'affirmative à toute cela, affirmant que le trouve leurs projets beaux et attirants, je leur souris presque constamment exprimant mieux qu'autrement mon accord à leurs idées et une timidité plus ou moins feinte.

En arrivant à LYON, aux premiers coups de 20 heures, ils me demandent si je suis bien libre ce soir et le lendemain, d'autant que la boutique de Jacques est fermée le lundi.. Ils sont ravis, émus même, du "Volontiers" que je leur donne en réponse.
Nous descendons en gare de PART-DIEU et nous prenons la direction de leur pavillon de DARDILLY, en banlieue lyonnaise
Mes "amis" possèdent un 4X4 que Jérome conduit.
Assis entre eux deux, je sens rapidement une de leurs mains se poser sur mes cuisses et, affectueusement, je recouvre ces mains de mes propres paumes
Revenir en haut Aller en bas
http://gaykoala.skyrock.com/profil/
 
Les amours d'Alexis 32
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» René Alexis
» Dorothee et ses amours
» Alexis Tsipras promet de nouvelles réformes
» Alexis Loret [Serge]
» La Saison Des Amours

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Histoires Gays :: "Les AMOURS d'ALEXIS"-
Sauter vers: